L'action D'Ieteren pourrait doubler dans un scénario idéal, estime un broker

©BELGA

ING vient de relever son objectif de cours sur D’Ieteren à 67 euros. Mais dans son scénario optimiste, il estime que l’action pourrait doubler dans un horizon de douze mois.

Ce fut l’une des plus belles surprises de la saison des résultats semestriels 2019 qui s’achève. Fin août, D’Ieteren a publié un résultat consolidé ajusté avant impôts -son indicateur clé- en hausse de 25% et supérieur de 10% au consensus des analystes. Et cela grâce à la performance de Belron (Carglass) dont le résultat ajusté s’est envolé de 89%.

Dans la foulée, la direction a relevé ses prévisions annuelles du spécialiste des pare-brise avec une progression attendue du résultat passant de 30% à 70%.

Le même jour, D’Ieteren a également dévoilé le lancement d’un programme de rachat d’actions propres d’une valeur de 150 millions d’euros. De quoi combler le marché qui a salué à sa façon (+14% en début de séance) ces annonces.

Objectif de cours de 67 euros ou 97 euros

David Vagman d’ING s’est penché plus en détail sur le bilan semestriel du groupe et en ressort, aujourd’hui, plus confiant encore sur ses perspectives que précédemment.

"Nous réitérons notre conviction forte vis-à-vis de D’Ieteren et nous relevons notre objectif de cours de 58 euros à 67 euros après la hausse sensible des prévisions de Belron et le lancement inattendu du programme de rachats d’actions propres."

Dans son meilleur scénario (marge Ebitda de Belron de 15% en 2024, valeur d’entreprise de 13,6 fois l’Ebitda en 2019 et une décote de 5% contre 20% dans le scénario de base) il valorise le titre à 97 euros ce qui représente un potentiel de hausse de 100% sur douze mois.

Prochain catalyseur

Pour lui, le prochain catalyseur pour l’action sera l’annonce d’une révision à la hausse significative des prévisions à long terme de Belron qui n’est pas encore intégrée dans le cours. Celle formulée lors des résultats semestriels ne porte en effet que sur l’exercice en cours.

Selon les estimations de l’analyste, Belron atteindra dès cette année son objectif de 200 millions d’euros de cash-flow libre visé pour 2022. Pour cette année-là, il table sur un chiffre de 296 millions d’euros. "La direction a fait savoir qu’elle mettra à jour prochainement ses ambitions à long terme. Nous estimons qu’une marge Ebitda de 15% est réalisable."David Vagman table sur un chiffre de 13% pur l'exercice en cours.

Dividendes

Pour les actionnaires, l’excellente santé de Belron pourrait se traduire par des dividendes annuels compris entre 400 et 500 millions d’euros dont 200 millions environ pour D’Ieteren qui détient 54% de la société après avoir cédé un bloc de 40% fin 2017. "Avec un milliard d’euros en cash, D’Ieteren peut facilement utiliser ce flux pour continuer à acheter des actions."

Les trois autres analystes qui suivent la valeur conseillent également son achat. L’objectif de cours moyen s’élève à 56,25 euros ce qui représente un potentiel de hausse de 15% par rapport au cours actuel de 48,9 euros (+3%).

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect