L'appli SereniMax veut bouleverser la vente de voitures entre particuliers

Alex Gaschard, le cofondateur de SereniMax, lance une appli et une foule de services destinés à assurer, rassurer et sécuriser la vente de voitures d’occasion. ©SereniMax

Le marché des voitures d’occasion est généralement associé aux tromperies. L’application SereniMax propose des solutions pour sécuriser chaque étape de l’achat-vente entre particuliers. En association avec AXA, l’essai routier totalement assuré est possible pour 15 euros.

Chaque année en Belgique, 800.000 voitures d’occasion sont vendues. Quarante pourcent de ces ventes le sont de particulier à particulier. Selon une étude publiée par la Commission européenne sur le marché des voitures d’occasion, 41% de celles-ci connaissent un problème technique la première année de l’achat.

Fort de ce triple constat, SereniMax lance une application et une foule de services destinés à assurer, rassurer et sécuriser la vente de voitures d’occasion. "Fausses identités, faux chèques certifiés, faux billets, vol durant l’essai, une annonce qui semble trop belle pour être vraie... Le marché de la voiture d’occasion comporte une multitude de risques pour le consommateur. Notre solution va bouleverser ce marché", insiste Alex Gaschard, le cofondateur de SereniMax, une société-soeur de CarAmigo. Pour rappel, CarAmigo est un service de partage de voitures entre particuliers. En Belgique, la plateforme dispose aussi d’un bon millier de véhicules et d’une dizaine de milliers d’utilisateurs.

Comment cela marche

Cette nouvelle plateforme, disponible sur le web ou en version mobile, pourra être utile durant les différentes étapes de l’achat-vente d’une voiture entre particuliers.

• Identification des parties prenantes.

Vous trouvez la voiture de vos rêves sur tel site internet ou sur telle annonce papier. Mais comment être sûr que le vendeur est bien propriétaire de la voiture. Par ailleurs, quelqu’un veut vous racheter votre voiture mais vous ne le connaissez ni d’Eve ni d’Adam. L’application sera garante de l’identité de l’acheteur, ainsi que des données figurant sur le certificat d’immatriculation du véhicule (numéro de châssis, contrôle technique, validité du Car-Pass etc.).

• Essai routier assuré pour 15 euros.

Le vendeur peut laisser l’acheteur potentiel essayer le véhicule en toute sérénité puisque SereniMax a noué un partenariat avec AXA Belgium. Allié au leader de l’assurance auto (AXA détient quasi 22% de ce marché en Belgique), il propose donc aux utilisateurs de la plateforme, contre un paiement de 15 euros, le contrôle de l’identité de l’acheteur et des données du véhicule (numéro de châssis, etc.), un essai de quatre heures qui est couvert par une assurance omnium (entre autres dommages, vol, détournement) et une assistance routière.

15 euros
C’est le montant que devra acquitter un acheteur potentiel via l’application SereniMax s’il veut tester une voiture d’occasion en toute sécurité.

C’est l’acheteur potentiel qui doit s’acquitter des 15 euros. "Tant l’acheteur que le vendeur d’une voiture d’occasion courent des risques, souvent sans en avoir conscience. Mais qui paie le sinistre en cas d’accident pendant un essai? Avec une couverture omnium temporaire via SereniMax, AXA propose une réponse adéquate qui participe à la tranquillité d’esprit totale de l’acheteur et du vendeur. C’est d’ailleurs une première mondiale!" se réjouit Gunter Uytterhoeven, chief marketing officer chez AXA Belgium.

• Check-up du véhicule.

Souvent lors de la vente d’une voiture d’occasion, l’acheteur potentiel va soulever le capot et examiner le moteur. Mais aujourd’hui, avec la technologie et le plastique qui entoure ce dernier, on ne voit rien. SereniMax propose donc de faire contrôler la voiture auprès de l’un des 120 centres Bosch Car Service en Belgique. Le rendez-vous peut être pris directement via la plateforme. Le coût est 99 euros pour un diagnostic en 60 points (y compris l’essai routier de 15 euros) et de 169 euros pour un diagnostic de 125 points.

• Garantie panne mécanique.

Comme si le véhicule avait été vendu par un vendeur professionnel, la plateforme propose à l’acheteur en option, moyennant contribution, une garantie panne mécanique pendant 12 à 24 mois.

• Paiement sécurisé.

L’application permet un paiement sécurisé via un compte bloqué véhicule.

Soutien des pouvoirs publics

Les pouvoirs publics soutiennent l’initiative. "L’émergence de sites de seconde main crée une augmentation des échanges entre particuliers. La personne à qui vous vendez quelque chose ou auprès de qui vous achetez est donc plus souvent qu’avant un inconnu. Mais est-elle/il fiable? Le produit est-il le même que sur la photo? Vous avez peu d’indices. Les plateformes en ligne telles que SereniMax peuvent faire disparaître cette incertitude en contrôlant ou en garantissant la fiabilité des deux parties. C’est une bonne chose pour le consommateur", conclut Kris Peeters, vice-Premier ministre et ministre fédéral de l’Emploi, de l’Économie et des Consommateurs.

On l’a vu ces derniers jours avec Facebook, plus que jamais l’économie collaborative ou les acteurs majeurs du numérique ont besoin de la confiance des consommateurs.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content