La Belgique a désormais deux usines de batteries pour voitures

L'usine de Volvo Cars à Gand est la première du groupe à se doter d’une unité d’assemblage de batteries. ©BELGA

Volvo Cars a lancé officiellement son unité d'assemblage de batteries à Gand. Une première pour le groupe et une promesse pour l'avenir du site.

C'était ce jeudi qu'avait lieu le grand lancement de l'unité d'assemblage de batteries chez Volvo Cars à Gand au cœur de l'usine de production de voitures. Un petit événement, car, désormais, la Belgique compte une unité d'assemblage de batterie dans chacune de ses usines automobiles: une à Gand, donc, et une à Forest chez Audi Brussels

Une réalité qui permet d'être confiant pour le futur de ces implantations belges, et qui semble mettre un terme aux fermetures en série d'usines automobiles (Renault Vilvorde, Opel Anvers et Ford Genk) que notre pays a connues dans le passé.

50% de voitures 100% électriques d'ici 2025

Gand joue un rôle précurseur dans la poursuite de la préparation de notre réseau de production à l’électrification.
Geert Bruyneel
Responsable des opérations de production chez Volvo Cars

Alors que tout le secteur automobile ne jure plus que par l'électrification des véhicules, avoir une unité d'assemblage de batteries donne certains gages pour le futur. À l'usine de Gand, Volvo doit lancer la production de son premier modèle 100% électrique, le XC40 Recharge P8, courant 2020.

Ce n'est qu'une première étape alors que Volvo entend lancer un modèle entièrement électrique chaque année pendant les 5 ans qui viennent. Le but est d'avoir diminué l'empreinte carbone moyenne de ses véhicules de 40% d'ici 2025.

La marque a pour autre objectif que "les véhicules 100% électriques représentent 50% de ses ventes mondiales d’ici à 2025, les 50% restants devant être des hybrides". 

Une première pour la marque

Il s'agit de la "première de nos usines à se doter d’une unité d’assemblage de batteries, Gand joue un rôle précurseur dans la poursuite de la préparation de notre réseau de production à l’électrification", a détaillé ce jeudi Geert Bruyneel, responsable des opérations de production au niveau mondial chez Volvo Cars.

L'expertise dans l'assemblage des batteries, qui sera accumulée à Gand, devra servir sur les autres sites de Volvo Cars quand ceux-ci installeront aussi ce type de production. Une unité d'assemblage de batteries sera ainsi installée à Charleston, en Caroline du Sud, dès l'automne.

Les bonnes nouvelles s'enchaînent donc pour l'usine de Gand, qui profite en plein du succès de la Volvo XC 40, l'un des véhicules qui y est produit. "La XC 40 est devenue le plus grand succès que l’on ait eu depuis des années", pointait d'ailleurs Hakan Samuelsson, le CEO de Volvo Cars, il y a un mois dans nos colonnes.

Reste maintenant à assurer l'approvisionnement des composants de batteries pour l'usine gantoise. On s'attend, en effet, à une compétition féroce dans ce segment où la demande risque de dépasser l'offre. Volvo a des contrats à long terme avec les Chinois de CATL et le coréen LG Chem. 

Une batterie "Ultium" chez General Motors

General Motors (GM) a dévoilé mercredi une batterie qui permettrait à une voiture de parcourir jusqu'à 645 kilomètres avec une seule recharge, un produit censé l'aider à refaire son retard sur Tesla, premier vendeur de véhicules électriques aux États-Unis.

Cette batterie dite Ultium est rectangulaire et peut être rangée verticalement ou horizontalement. "Ceci permet aux ingénieurs d'optimiser le stockage de l'énergie et l'agencement du design de chaque véhicule", explique, dans un communiqué, le géant de Detroit. Il a promis d'investir 20 milliards de dollars dans les technologies électriques dans les cinq prochaines années.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés