Les voitures de société à la hausse chez les clients d'Acerta

En 2019, 20,6% des travailleurs répertoriés chez Acerta bénéficiaient d'une voiture de société, contre 19,6% un an plus tôt. ©Illias Teirlinck/ID

L'étude mobilité du secrétariat social Acerta montre que la voiture de société est repartie à la hausse en même temps que l'utilisation multimodale en 2019.

Les voitures de société ont toujours autant la cote selon le baromètre mobilité d'Acerta dont L'Echo a pris connaissance. En 2019, "on a vu une légère hausse des employés qui bénéficiaient d’une voiture de société, à savoir 20,6% contre 19,6% des employés", détaille-t-on chez Acerta. 77,5% des travailleurs répertoriés chez Acerta ont utilisé la voiture pour une partie de leurs trajets domicile-travail et 61,6% l'utilisent quotidiennement pour aller au boulot.

15%
des travailleurs
L'usage multimodal gagne du terrain alors que 15% des travailleurs combinent le vélo et la voiture.

"L’augmentation a principalement lieu chez les employées, qui bénéficient moins souvent d’une voiture de société que leurs collègues masculins. En 2019, le pourcentage d’employées bénéficiant d’une voiture de société a augmenté de 8,5%", détaille Benoît Caufriez, directeur d'Acerta Consult.

Trajets multimodaux

Cependant, l'usage multimodal gagne du terrain selon cette même étude. 15% des travailleurs combinent le vélo et la voiture. Le pourcentage de ceux qui ne choisissent que la bicyclette stagne à 14%, idem pour l'utilisation des transports en commun qui stagne à 8,3% d'utilisateurs réguliers. 

"En 2019, nous avons également vu que les alternatives proposées par le gouvernement sous la forme d’une allocation de mobilité (qui a depuis été déclarée inconstitutionnelle, NDLR) et le budget mobilité ne sont pas encore une réussite", pointe également Caufriez.

Les vélos sont déjà intégrés dans les plans cafétéria des secrétariats sociaux, qui doivent encore fournir des solutions clé sur porte pour le budget mobilité.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés