Musk envisage de retirer Tesla de la Bourse, l'action finit sur un bond de 11%

Elon Musk ©AFP

Elon Musk, le fantasque PDG de Tesla, envisage de retirer le groupe automobile de la Bourse au prix de 420 dollars par action.

Elon Musk veut retirer Tesla de la Bourse, ce qui soustrairait le constructeur de véhicules électriques haut de gamme aux obligations légales en matière de transparence imposées aux entreprises cotées. C'est ce que le fantasque patron du groupe automobile a tweeté ce mardi. "J'envisage de retirer Tesla de la cote à 420 dollars (par action, NDLR). Le financement est assuré", a-t-il tweeté.

La décision finale sera prise au terme d'un vote des actionnaires, a précisé le groupe automobile dans un post de blog adressé par l'entrepreneur sud-africain aux salariés après une série de tweets ayant semé la pagaille à Wall Street.

"La raison pour laquelle il faut le faire c'est de créer un environnement dans lequel Tesla opère dans de meilleures conditions."
Elon Musk

"La raison pour laquelle il faut le faire c'est de créer un environnement dans lequel Tesla opère dans de meilleures conditions", explique Musk. "En tant qu'entreprise cotée, nous sommes sujets à des mouvements erratiques de notre action, ce qui peut être une distraction pour tous ceux travaillant chez Tesla", ajoute-t-il. Musk a également affirmé qu'il restera PDG même en cas de retrait de la Bourse.

Après avoir grimpé de 8% suite à l'annonce, le titre prenait 7,5%  avant d'être suspendu pendant 1h30. A la reprise quelques minutes avant la clôture, le groupe a pris 11% avant de finalement clôturer en hausse de 10,99% à 379,57 dollars.

Quel financement?

Retirer Tesla de la Bourse au prix de 420 dollars le titre valoriserait le groupe automobile à plus de 71 milliards de dollars, soit près de 20 milliards de plus que la capitalisation boursière actuelle de General Motors, le premier constructeur automobile américain.

71
milliards
A 71 milliards, ce serait la plus grosse opération de retrait de la cote.

A 71 milliards, ce serait la plus grosse opération de retrait de la cote, ce qui pose la question du financement. Où Elon Musk trouvera-il les fonds? Recourra-t-il au LBO (leverage buy out), un montage financier qui permettrait à un holding créé spécialement pour racheter Tesla en empruntant?

Auquel cas, il s'agirait, selon le cabinet Dealogic, de la plus grosse opération de rachat d'entreprise par LBO, loin devant le groupe énergétique américain TXU Corp qui avait été racheté par les fonds KKR, TPG et Goldman Sachs en 2007 pour 44 milliards de dollars et est depuis devenu Energy Future Holdings Corp.

Un fonds saoudien

Par ailleurs, le fonds souverain saoudien, placé sous la supervision directe du prince héritier Mohamed ben Salman, a pris une participation dans Tesla. C'est une information que rapporte le Financial Times ce mardi. Le Public Investment Fund (PIF) saoudien est entrée au capital du constructeur de voitures électriques à hauteur de 3% à 5% cette année, précise le quotidien financier.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content