Tesla dévoile son premier pick-up

Le design du cybertruck de Tesla dévoilé par Elon Musk a été influencé par la Lotus transformable en sous-marin qui figurait dans "L'Espion qui m'aimait", un James Bond datant des années 70. ©AFP

Tesla ajoute un modèle de camionnette électrique à son catalogue. Le but est de concurrencer frontalement Ford et General Motors sur le marché du pick-up. La production de ce modèle devrait démarrer à la fin de l'année 2021.

Elon Musk a dévoilé jeudi soir près de Los Angeles un étrange engin, moitié véhicule blindé, moitié avion furtif, recouvert d'inox mat et pour l'instant baptisé "cybertruck". Il s'agit du futur pick-up 100% électrique qui sera prochainement produit par sa firme Tesla.

Avec ce nouveau modèle, Elon Musk matérialise sa promesse de bâtir une version électrique du véhicule préféré des Américains, le but étant de concurrencer Ford et General Motors sur le marché du "pick-up" où les deux constructeurs américains jouent les premiers rôles. 

39.900
dollars
Le modèle de base du cybertruck de Tesla se vendra à 39.900 dollars (environ 36.000 euros). D'autres versions seront disponibles pour 49.900 et 69.900 dollars. La version la plus chère disposera d'une autonomie de plus de 500 miles (plus de 800 km).

Sur les routes en 2022 

©Tesla

La production de ce modèle, qui ressemble à un véhicule blindé futuriste, doit démarrer à la fin de 2021. Elon Musk a auparavant indiqué sur Twitter que le design du véhicule avait particulièrement été influencé par la Lotus transformable en sous-marin qui figurait dans "L'Espion qui m'aimait", l'un des films de la saga James Bondi sorti en salles dans les années 1970.

Il y a pire que de tomber à court d'énergie, c'est tomber à court d'énergie loin de toute civilisation, là où les pick-ups sont souvent employés.
Karl Brauer
Responsable des sites spécialisés Kelley Blue Book et Autotrader

Ce qui fait dire aux experts du secteur, que la nouvelle Tesla aura du mal à séduire la clientèle traditionnelle pour ce type d'engins. Toutefois, "le fait que ce pick-up se détache de la norme sera considéré comme un atout, pas un défaut" pour les fans de Tesla et ceux qui aiment la technologie, selon Karl Brauer, le responsable des sites spécialisés Kelley Blue Book et Autotrader.

La question de l'autonomie

17,5
pour cent
Les pick-ups ont particulièrement le vent en poupe aux États-Unis, où leur part de marché est passée de 13% en 2012 à 17,5% cette année.

L'autonomie restera toutefois un facteur clef. "Il y a pire que de tomber à court d'énergie, c'est tomber à court d'énergie loin de toute civilisation, là où les pick-ups sont souvent employés", note Karl Brauer.

Les pick-up et les SUV figurent parmi les véhicules les plus vendus aux États-Unis. Leur part de marché y est passée de 13% en 2012 à 17,5% cette année. Les marges importantes réalisées sur ces modèles permettent aux constructeurs de faire face à la hausse des coûts de l'acier et de l'aluminium, au plafonnement attendu des ventes et au déclin des voitures compactes.  

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect