VW a versé 9,5 milliards de dollars pour indemniser ses clients américains

Aux États-Unis, VW s'était engagé à racheter ou réparer les 550.000 véhicules truqués. ©AFP

La facture totale du scandale du dieselgate de Volkswagen devrait dépasser 35 milliards de dollars.

La facture du scandale des moteurs diesel truqués continue de grimper pour Volkswagen . Selon l'autorité fédérale américaine de protection des consommateurs, le constructeur automobile a accepté, depuis 2016, de verser quelque 9,5 milliards de dollars aux automobilistes dupés. L'équipementier Robert Bosch a payé, quant à lui, plus de 300 millions de dollars.

Dans ce scandale, révélé en septembre 2015, Volkswagen a reconnu avoir truqué 11 millions de véhicules dans le monde avec un logiciel capable de les faire apparaître moins polluants lors de tests en laboratoire et sur les routes.

"Quand on a donné un choix aux propriétaires de véhicules de la marque VW ou Porsche (...), plus de 86% de ceux qui sont allés au bout du processus ont préféré rendre leur voiture."
Federal trade commission

Rachats massifs

Aux États-Unis, le géant automobile aux 12 marques s'était engagé à racheter ou réparer les 550.000 véhicules incriminés. Les propriétaires s'étaient vus offrir une compensation de 5.100 à 10.000 dollars, en plus de la valeur estimée du véhicule.

"Quand on a donné un choix aux propriétaires de véhicules de la marque VW ou Porsche, une filiale du constructeur de Wolfsburg, s'ils souhaitaient rendre leur véhicule ou le faire mettre aux normes, plus de 86% de ceux qui sont allés au bout du processus ont préféré rendre leur voiture", indique la Federal trade commission dans son rapport final sur ce qu'elle qualifie "de plus important programme de remboursement de consommateurs de l'histoire des États-Unis".

35 milliards
de dollars
La facture totale du scandale pour Volkswagen devrait dépasser les 35 milliards de dollars (30 milliards d'euros).

Lourde facture

La facture totale du scandale pour Volkswagen devrait dépasser 35 milliards de dollars (30 milliards d'euros), dont les 9,5 milliards déjà déboursés aux États-Unis pour dédommager les clients.

En février dernier, un accord était conclu en Allemagne avec l'association de consommateurs VZBV, représentant quelque 400.000 clients. VW s'engageait à indemniser les automobilistes à hauteur de  830 millions d'euros, soit un peu plus de 2.000 euros par client. 

Pour les clients belges défendus par Test Achats, la date de l'audience est fixée à février 2022

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés