VW et Ford unissent leurs forces

©AFP

L'annonce était attendue en début d'après-midi. Les deux géants de l'automobile vont produire ensemble certains modèles et poursuivre le développement des véhicules électriques et autonomes.

Le suspense était à son comble. Volkswagen AG et Ford Motor Co avaient annulé lundi soir, à la surprise générale, une conférence de presse commune prévue dans la capitale automobile américaine, Detroit.

Trump salue un investissement de 800 millions de VW aux USA

Le président américain Donald Trump salue un nouvel investissement annoncé au salon automobile de Detroit par Volkswagen. L'Allemand entend construire un nouveau véhicule électrique dans son usine de Chattanooga (Tennessee).

"Félicitations à Chattanooga et au Tennessee pour le travail bien fait. Grosse victoire!", a écrit le locataire de la Maison-Blanche, qui a menacé l'an dernier, à plusieurs reprises, d'imposer de lourdes taxes sur les voitures allemandes.

Cette conférence s'est transformée aujourd'hui en une conférence téléphonique au cours de laquelle ils ont annoncé une alliance stratégique. Objectif: combiner leurs forces commerciales.

Un accord de principe a aussi été conclu pour arriver à un développement conjoint des véhicules électriques et autonomes. Sur ce créneau, ils font face à la concurrence des géants de la Silicon Valley (Uber, Tesla, Waymo...) aux poches pleines. L'alliance leur permettrait aussi d'économiser des milliards de dollars.

L'annonce a été faite en marge du salon de Detroit. Le report de la communication résultait de l'absence de finalisation des volontés des deux parties.

"Volkswagen et Ford exploiteront en commun les ressources, les capacités d'innovation et les positions sur le marché",  indique Herbert Diess, CEO de VW. Les premiers effets positifs de ce partenariat sont attendus dès 2023. Les deux acteurs attendent à cette échéance un résultat opérationnel (avant taxes) accru. 

Que sous-entend cette alliance?

• Les deux groupes annoncent la production commune de véhicules commerciaux: types fourgons et pick-ups. La vente des premiers véhicules produits en commun est prévue en 2022. Une collaboration sur d'autres modèles n'est pas exclu.
• Il n'est pas exclu non plus qu'ils déclarent que Volkswagen produira des véhicules aux États-Unis dans des usines Ford
• La possibilité que des voitures Audi, marque premium de VW, soient produites dans des usines Ford aux États-Unis aurait aussi été évoquée
• Le géant allemand pourrait de son côté aider Ford en Europe, marché où le groupe américain perd de l'argent depuis près d'une décennie et où il vient d'annoncer des suppressions d'emplois non encore chiffrées et une revue de son portefeuille de marques

Reste à définir les contours de cette alliance. Les départements visés sont ainsi le pôle technologie autonome. VW investirait dans les activités de Ford. Ford œuvrerait sous la licence de VW, selon certaines sources.

Coup de pression sur le secteur

Les discussions sont en cours depuis juin 2018 notamment sur une collaboration dans les modèles de vans et autres véhicules commerciaux (utilitaires, fourgons et fourgonnettes...).

Le CEO de VW précise toutefois que cette alliance ne devrait nullement mener à une fusion ou un échange de participations, en cause notamment le contexte politique. Le secteur allemand est en effet une cible privilégiée de Donald Trump.

Pour les deux constructeurs, une telle alliance permettrait aussi de faire face aux frictions commerciales qui les obligent à revoir leur modèle de production en Europe, aux États-Unis et en Chine. Elle renforcerait aussi la pression sur les autres acteurs du secteur. Un secteur déjà mis à mal par le ralentissement économique en Chine et aux États-Unis.

"Si vous regardez l'ensemble de l'industrie, nous faisons deux choses en même temps. Nous investissons dans un cycle automobile très classique. Nous investissons aussi dans un cycle non traditionnel et franchement l'avenir de cette activité est plein d'inconnues", explique Bill Ford, le président de la marque à l'ovale bleu. "Et ça va être très coûteux, pas seulement en termes d'argent, mais aussi de talent et de temps. Donc, oui, il y a du sens pour nous de chercher des partenaires pour faire les deux."

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect