13.000 voitures interdites à Bruxelles dès 2019. Et la vôtre?

5.000 véhicules diesels immatriculés à Bruxelles devront disparaître de la capitale dès 2018. Dès 2019, ce sont 13.031 voitures immatriculées à Bruxelles qui sont visées.

Le parc automobile belge, selon les chiffres 2016, c’est 5,67 millions de voitures. Celles-ci répondent à des classes environnementales allant d’Euro 0 à Euro 6 (b, c, dTEMP et d). Progressivement, les voitures répondant aux plus vieilles normes environnementales seront interdites d’accès à Bruxelles, sauf exceptions. Ce qui complique la donne, c’est que les restrictions s’appliqueront principalement aux véhicules diesels. Les véhicules essence Euro 1 et Euro 0 seront certes interdits dès 2019 et les Euro 2 essence dès 2025, mais il ne s’agit pas là d’une grosse partie du parc. Beaucoup d’Euro 2 essence auront disparu naturellement d’ici 2025.

Euro 0 et 1 essence et diesels confondus ne représentent que 1,1% du parc. C’est marginal. Il s’agit en effet de 62.000 véhicules sur toute la Belgique ayant été immatriculés avant le 1er janvier 1997. A noter d’ailleurs que la mesure ne tient pas compte des "oldtimers" qui sont exemptés.

13.000 véhicules bruxellois concernés dès 2019

Si on prend les chiffres du parc bruxellois diesel, on rentre dans le concret. Dès 2018, près de 5.000 véhicules diesels immatriculés à Bruxelles n'y seront plus les bienvenus. Dès 2019, ce sont 13.031 voitures immatriculées à Bruxelles qui devront disparaître dès 2019 de la capitale. (mis à part l'un ou l'autre rare ancêtre diesel) 

La question sera donc de savoir que faire de ces voitures qui deviendront difficiles à revendre. L’exportation sera une solution, la vendre à la campagne ou la mettre à la casse une autre. On peut imaginer que certains Bruxellois sortent leur voiture de la capitale pour la parquer ailleurs à la campagne.

Voici le détail des immatriculations bruxelloises. La ligne des diesels est particulièrement intéressantes. (situation au 31 juillet 2017)

 

Dès 2020, 36.216 diesels supplémentaires devront avoir disparus des rues bruxelloises. Certes certains vont disparaître naturellement de leur belle mort ou autre, mais la pression sur le marche d'occasion sera bien présente.

À noter qu'il convient d 'ajouter à ces chiffres toutes les voitures en transit. 

Votre véhicule concerné ?

C’est donc clairement les véhicules diesels qui seront visés. Car ici, cela ira beaucoup plus vite. Les Euro 2 diesel seront bannis dès 2019, les Euro 3 dès 2020, etc. Concrètement, cela veut dire que certaines voitures seront interdites dès 2018 dans la capitale (Euro 0 et Euro 1).

Il convient de noter que si les normes Euro correspondent à des dates d’immatriculation, certains véhicules ont obtenu des normes Euro plus tôt que l’échéance prévue par le législateur. En général, la norme est indiquée sur la carte grise, sinon c’est la date d’immatriculation qui la définit. Tous les véhicules interdits pourront encore exceptionnellement rouler en ville, huit jours par an maximum pour 35 euros par jour. Quelques exemples pour y voir plus clair.

Mercedes W202 essence

Une Mercedes essence immatriculée avant le 1er janvier 1997 ne pourra plus rouler dans Bruxelles, sauf dérogation, dès 2019. ©Shutterstock

Une Mercedes essence immatriculée avant le 1er janvier 1997 ne pourra plus rouler dans Bruxelles, sauf dérogation, dès 2019. C’est à peu près la seule contrainte pour l’essence. Les véhicules essence Euro 2 immatriculés entre 1997 et 2000 pourront encore rouler à Bruxelles jusqu’au 31 décembre 2024.

Peugeot 306 diesel de 1995

Une Peugeot 306 diesel première du nom de norme Euro 1 sera interdite à Bruxelles dès 2018. Une année qui sera une année de transition. Les plus vieux diesels (d’avant 1997) seront donc bannis de Bruxelles dès le 1er janvier.

Renault Clio II diesel

Une Renault Clio II diesel de 1998, un best-seller de l’époque, sera interdite en ville dès 2019.

Golf V diesel de 2005

Le diesel est dans le viseur du législateur. Une Golf diesel de 2005 ne pourra plus rouler dans Bruxelles sauf dérogation dès 2020. Il en ira de même pour tous les véhicules diesels Euro 3 et en dessous, soit tous les diesels d’avant 2006. Il est intéressant de noter que les véhicules diesels Euro 3 sans filtre à particules sont déjà interdits à Anvers depuis février dernier.

Renault Mégane III de 2010

Une Renault Mégane diesel de 10 ans ne pourra plus rouler dans Bruxelles sauf dérogation dès 2022. Soit un véhicule âgé de 12 ans. Tous les véhicules diesels d’avant 2011 seront bannis à Bruxelles dès 2022.

BMW X3 II diesel de 2014

Un véhicule relativement récent comme une BMW X3 de norme Euro 5 sera interdit dès 2025. Il en ira de même pour un véhicule Euro 5, immatriculé avant août 2015, soit après 10 ans de vie. Une mesure susceptible d’influer négativement sur les valeurs résiduelles des diesels vendus récemment et de toucher l’activité leasing. "Le recul prononcé de la valeur résiduelle d’un véhicule au diesel ne sera pas sans conséquences pour les particuliers, entreprises et activités de leasing", indiquait à ce titre Traxio, la Fédération du secteur automobile et des secteurs connexes dans son analyse économique annuelle du marché il y a deux semaines. Traxio qui demande d’ailleurs la concertation afin d’obtenir des mesures d’accompagnement. Un diesel Euro 6 pourra par contre encore rouler longtemps dans la capitale. Aucune restriction n’est pour le moment prévue pour ceux-ci. La Wallonie a indiqué de son côté vouloir en finir avec le diesel en 2030.

©Mediafin

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect