Amende record pour le "cartel des camions"

©BELGA

Man, Daimler, Volvo/Renault, Daf et Iveco ont enfreint les règles européennes de la concurrence. La Commission leur inflige une amende de près de 3 milliards d'euros.

La Commission européenne a infligé une amende record de 2,93 milliards d'euros à des constructeurs européens de camions pour avoir participé à un cartel pendant 14 ans.

Les allemands MAN (détenu par son compatriote Volkswagen) et Daimler, le suédo-français Volvo/Renault, le néerlandais DAF et l'italien Iveco "ont enfreint les règles de la concurrence de l'UE", a accusé l'exécutif européen.

Deux motifs sont invoqués:

•  pendant 14 ans, ces sociétés se sont entendues sur les prix des camions

• elles se sont entendues sur la possibilité de répercuter sur les acheteurs les coûts de mise en conformité avec les règles plus strictes en matière d’émissions.

Margrethe Vestager, commissaire euorpénne aà la concurrence explique: "Aujourd'hui, nous avons frappé fort en infligeant des amendes records pour cette infraction grave. Dans l'ensemble, il y a plus de 30 millions de camions sur les routes européennes, qui représentent environ trois quarts du transport intérieur de marchandises en Europe et jouent un rôle essentiel dans l’économie européenne. Il n’est pas acceptable que MAN, Volvo/Renault, Daimler, Iveco et DAF, qui produisent à eux seuls environ 9 sur 10 de camions de poids moyen et lourd en Europe, aient conclu une entente au lieu de se livrer concurrence.

Les coulisses de l'affaire

L’infraction a duré 14 ans, de 1997 à 2011. De 1997 à 2004, des réunions ont été organisées au niveau de l'encadrement supérieur, parfois en marge de foires commerciales ou d’autres manifestations. À cela s'ajoutaient des conversations téléphoniques. À partir de 2004, l’entente était organisée par l’intermédiaire des filiales allemandes des constructeurs de camions, les participants communiquant généralement par voie électronique.

L'enquête européenne a démarré en janvier 2011, par une série d'inspections surprises dans le secteur. En novembre 2014, la Commission européenne a envoyé une communication de griefs à un certain nombre de constructeurs qu'elle suspectait d'avoir participé à ce cartel.

Quelle amende pour qui?

A noter que Man bénéficie d’une immunité totale pour avoir révélé l’existence de l’entente et a ainsi évité une amende d’environ 1,2 milliards d’euros. Pour les autres, voici les montants à payer:

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés