Ancêtre cherche acheteur à Knokke

L'édition 2016 de la vente aux enchères Bonhams ©Zoute Grand Prix

La Zoute Sale aura lieu ce vendredi à 18 heures à Knokke. La vente aux enchères proposera comme chaque année une quarantaine de voitures classiques. Un marché qui a connu une petite correction après une ascension folle dans les prix ces dernières années.

Depuis ce matin et jusqu'à dimanche, le petit monde des rallyes et passionnés de voitures classiques a les yeux rivés sur le Zoute Grand Prix. Entre rallye, course de voitures GT modernes et concours d'élégance, la vente Bonhams, la Zoute Sale de voitures classiques, aura à nouveau une place de choix.

Ce marché des "oldtimers" ou ancêtres a connu une croissance phénoménale depuis 2008. Mais depuis 2 ans environ, ce marché fait également face à une correction. "Beaucoup d’investisseurs se sont intéressés à ce produit. Aujourd’hui, le marché a perdu entre 15 et 20% après avoir progressé de 500 à 600%, ce qui n’est rien du tout", témoigne Philip Kantor.

Une Aston Martin DB AR1 Roadster de 2003 d'une valeur estimée entre 250,000 et 350,000 euros. ©Bonhams

Passionné de l'automobile de toujours, il est actif dans la vente aux enchères de véhicules classiques depuis l'année 2000. D'abord chez Christie's, puis depuis 2007, chez Bonhams. C'est lui qui est en charge de toutes les ventes de véhicules classiques de la maison Bonhams en Europe. Il en sera de même à Knokke, une séance qui va tourner entre 4 et 6 millions d'euros.

"La vente de Knokke a un excellent niveau en Europe. C’est une vente qui n’a pas trop d’autos, entre 35 et 40 avec une qualité très constante", dit-il.

Cette séance est au même niveau qu'une vente de prestige comme celle de Monaco qui a lieu tous les deux ans lors du GP historique. L'autre enchère de véhicules en Belgique se passe chez Spa Classics. Autant d'opérations qui sont aussi organisées par Bonhams.

Les "lots" sont déjà exposés depuis ce jeudi matin à 10 heures et le seront encore ce vendredi 6 octobre, de 10 à 17 heures, avant la vente en tant que telle à 18 heures.

1973 Ferrari 365 GTB/4 'Daytona' Berlinetta ©Bonhams

Ils sont aujourd'hui nombreux les vrais passionnés à ne plus pouvoir se payer des véhicules classiques. De nombreux investisseurs ont pris le relais. Mais le vrai amateur a senti le vent tourner. Il peut peut-être aujourd'hui encore échanger une voiture pour une autre ou profiter de son véhicule qu'il possédait avant l'explosion des prix. 

Vente internationale

La vente de Knokke est en tout cas devenue un événement international. De nombreux passionnés arrivent des pays limitrophes et la vente sous chapiteau sur la place m'as-tu-vu fait généralement salle comble. La plupart des autres clients internationaux sont au téléphone."Je vends des voitures à Hong Kong, au Moyen Orient aux Etats-Unis. C’est cette vente qui a mis Knokke sur la carte internationale", dit Philp Kantor. 

Le Zoute Grand Prix est devenu au fil des ans une sorte de "petit salon Premium" nous affirme-t-on d'ailleurs chez BMW. Les marques Premium sont en effet de la partie avec des petits stands où ils présentent leur plus haut de gamme. 200.000 visiteurs se sont rendus à Knokke sur quatre jours l'année passée.  

Cette Ferrari 365 GTC Coupé de 1968 est la voiture avec l'estimation la plus haute de la vente (entre 730 et 870.000 euros) ©Bonhams

Marché stabilisé

Le marché du véhicule classique devrait pour sa part connaître une certaine stabilisation. "Il y a eu des investisseurs qui voulaient aussi une place dans le train et qui ont acheté des Ferrari ou des Porsche relativement modernes produites en grand nombre et qui n’ont rien de spécial. Des autos sympathiques, mais qui ne sont pas très intéressantes pour l’investissement ou la collection. [..] On est dans un marché qui s’est stabilisé où la qualité et la rareté d’une auto feront la différence. Tout ce qui est moyen va rester compliqué", détaille Philip Kantor. 

L'auto reste néanmoins un actif tangible. À l'inverse des actions, on est certain qu'il en restera toujours quelque chose, un peu comme dans l'art

Seul véhicule neuf de la vente cette Mercedes-Maybach Classe G Landaulet (99 exemplaires dans le monde) est mise en vente au profit de la fondation Laureus. ©EPA

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés