Publicité

Axel Miller administrateur indépendant chez D'Ieteren

L’assemblée générale de la société D’Ieteren, active dans la distribution automobile, la réparation de vitrage automobile (Belron) et la location de court terme (Avis), s’est déroulée sans heurt. Un dividende de 3,5 euros bruts sera distribué. L’entrée d’Axel Miller comme administrateur indépendant a également été approuvée.

Bruxelles (L'Echo) - "Dans une année marquée par une crise économique et financière d’une rare violence, le bilan que nous dressons aujourd’hui ne peut que nous remplir de fierté : nous avons dépassé les attentes de l’année et nous affichons un résultat consolidé courant avant impôts, part du groupe, en forte progression par rapport à 2008".

C’est avec ces mots que le président Roland D’Ieteren a ouvert l’assemblée générale des actionnaires de la société D’Ieteren.

Etaient présents ou représentés 50 actionnaires, soit 3.351.431 actions ordinaires et 500.000 parts bénéficiaires, soit 3.851.431 parts sur un total de 6.030.262.

Tous les points à l’ordre du jour ont été approuvés à la quasi-unanimité ou à l’unanimité : les comptes annuels et le dividende brut de 3,25 euros par action (mis en paiement à partir du 3 juin 2010) ; la décharge aux administrateurs et au commissaire.

Le nombre d’administrateurs a été porté de 12 à 13, avec la nomination d’Axel Miller comme administrateur indépendant pour une durée de 4 ans.

Gilbert van Marcke de Lummen, administrateur, a été nommé administrateur indépendant.

Les mandats d’administrateur du baron Roland d’Ieteren, de la société de participation et de gestion, représentée par Michel Allé, de la société Nayarit Participations, représentée par Etienne Heilporn, de Pascal Minne et Christian Varin ont été renouvelés pour 4 ans.

Ont également été approuvées les clauses conférant le droit d’exiger le remboursement anticipé des titres ou des crédits concernés, en cas de changement de contrôle sur la société : aux porteurs des obligations émises par la société le 23 décembre 2009 pour un montant total de 150.000.000 euros et pour une durée de 5 ans ; et aux établissements de crédit ayant conclu avec la société des conventions de crédit de 100 millions d’euros maximum par établissement et d’une durée initiale n’excédant pas 6 ans.

L’assemblée générale extraordinaire n’a pas eu lieu. Le seul point à l’ordre du jour n’avait plus lieu de l’être en effet. Il s’agissait de voter le projet de fusion par absorption de la société Immonin, mais les formalités réglementaires en matière environnementale n’ont pu être réalisées dans les temps, a expliqué Roland d’Ieteren.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés