Belfius rentre au capital de Skipr, la filiale de D'Ieteren

Bonne nouvelle pour Mathieu de Lophem, le CEO de Skipr: sa société vient de lever 7 millions d'euros. ©Skipr

De copilote de mobilité, Skipr veut devenir le leader de la mobilité belge en entreprises. Elle va bénéficier de l'expérience de Belfius dans les paiements et avoir accès aux clients de Belfius Auto Lease.

Les initiatives de D’Ieteren Auto au sein de son incubateur Lab Box en matière de nouvelle mobilité prennent de plus en plus d'ampleur. Ce mardi, la filiale Skipr a annoncé la levée de 7 millions d’euros. Au passage, la société a réussi à convaincre Belfius de rentrer au capital. Un soutien de choix, dans la logique du rôle de moteur de l’économie belge qu’entend jouer le bancassureur.

Skipr se veut une solution "complète de mobilité flexible". Concrètement, un utilisateur qui veut se déplacer passe par l’application qui lui fournit toutes les alternatives possibles pour réaliser son trajet. Une sorte de Citymapper belge avec de nombreux partenariats, mais qui a fortement évolué depuis ses débuts.

Car à côté de cette fonction d’assistant copilote, Skipr se focalise aussi sur les paiements avec certains paiements intégrés dans l’application (SNCB, De Lijn, Stib, Poppy, Husk et Bird) et une carte de paiement entièrement modulable par les employeurs pour tous les autres services de mobilité.

7 millions
d'euros
Skipr a annoncé la levée de 7 millions d’euros.

Accent mis sur le B2B

La société a décidé, en effet, de se focaliser sur le B2B pour proposer ses solutions aux entreprises qui cherchent un moyen d’implémenter la nouvelle mobilité. Un tableau de bord de la mobilité avec la facturation, les gains en CO2, etc. est aussi proposé aux entreprises. Cela ne veut pas dire que Skipr ne sera plus proposée aux particuliers, "mais le business model est très différent et on préfère largement être très bon dans un des secteurs", détaille Mathieu de Lophem, le CEO de Skipr.

Le partenariat avec Belfius va évidemment faciliter le volet paiement avec une belle expertise du bancassureur dans ce domaine. Mais il donne aussi accès au réseau de clients de Belfius Autolease auquel il sera proposé de contracter ce service. Skipr ne sera, pour l'instant, pas proposée dans l'application de Belfius.

"On va s’attaquer à Paris et à l’Île de France. Nous discutons avec les acteurs comme la RATP la SNCF et les acteurs de mobilité partagées locaux."
Mathieu de Lophem
CEO de Skipr

Cap sur la France

Grâce à ses nouveaux fonds, Skipr va aussi pouvoir s’attaquer au marché international. "On va s’attaquer à Paris et à l’Île de France. Nous discutons avec les acteurs comme la RATP la SNCF et les acteurs de mobilité partagées locaux. Notre cœur de cible, y sont les start-ups, PME et petites sociétés", détaille Mathieu de Lophem. En France, Skipr débutera modestement avec maximum 5 employés.

Mais Skipr, veut surtout profiter de cette levée de fonds pour acquérir "une position stratégique de leader du marché belge. L’offre sera complétée par d’autres services de mobilité, et des investissements supplémentaires seront réalisés afin d’améliorer en permanence l’expérience de tous les profils d’utilisateurs", détaille la société.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés