BMW a trouvé son nouveau CEO

Oliver Zipse succède à Harald Krüger à la tête de BMW. ©Tobias Hase/dpa

Harald Krüger avait indiqué vouloir quitter son poste à la fin de son mandat en 2020. Il sera remplacé par Oliver Zipse... dès ce 16 août.

Mis sous pression pour rattraper le retard de BMW dans le domaine des voitures électriques, le CEO Harald Krüger (53 ans) avait jeté l'éponge au début du mois. Le groupe automobile allemand annonce aujourd'hui la nomination d'un nouveau capitaine en la personne d'Oliver Zipse.

BMW perpétue ainsi la tradition des leaders au fait des informations détaillées de l'entreprise. Zipse est en effet un vétéran au sein de la marque. Il y est entré il y a 28 ans et est actuellement responsable de la production. C'est lui qui a ainsi piloté la ligne de production de véhicules électriques et hybrides. Il a aussi apporté une certaine flexibilité dans la production depuis sa prise de fonction en 2015. Il avait déjà alors été choisi pour succéder à Krüger à la tête du département production.

Oliver Zipse entrera dans ses nouvelles fonctions le 16 août prochain. Le mandat de Krüger courrait jusqu'en avril 2020.

Objectif électrique et autonome

À l'annonce de cette nomination, l'action de BMW  progressait de 1%.

Pendant l'ère Krüger, BMW a largement respecté la méthode traditionnelle consistant à booster les nouveaux modèles, comme la X7 sport et le coupé de luxe Série 8. Ces modèles sont toutefois très énergivores et peinent à répondre aux exigences environnementales imposées au secteur, même s'ils font le bonheur des consommateurs. 

À côté de cela, la société s'est montrée plus timide sur sa production de modèles électriques. Elle a donc perdu l'avance qu'elle avait prise avec la sortie de l'i3. 

Main dans la main avec Tecent

2021
année de lancement
BMW prévoit de lancer en 2021 des voitures semi-autonomes ou classées L3 en Chine. Ces modèles nécessiteront une puissance de calcul considérable pour analyser le flux d'informations numériques en temps réel sur les conditions de circulation.

C'est dans cette perspective aussi que BMW annonce ce vendredi une alliance avec le chinois spécialiste des jeux vidéo Tecent. Ils ambitionnent la création d'un centre chinois à la pointe de l'informatique qui permettra de développer des voitures autonomes pour le plus grand marché automobile mondial. Aucun montant d'investissement n'a toutefois été dévoilé.

Le constructeur munichois prévoit en effet de lancer en Chine des voitures semi-autonomes ou classées L3 en 2021. Ces modèles nécessiteront une puissance de calcul considérable pour analyser le flux d'informations numériques en temps réel sur les conditions de circulation.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect