Carlos Ghosn reste à la case prison

©AFP

La Cour suprême rejette le recours déposé par les avocats de Carlos Ghosn contre la prolongation de sa détention jusqu'au 22 avril.

La Cour suprême du Japon a rejeté ce lundi le recours déposé par Carlos Ghosn contre la prolongation de sa détention. Ses avocats avaient déposé la semaine dernière un recours afin d'obtenir sa libération. Ils avançaient qu'il serait impossible à l'ex-homme fort de l'alliance Renault-Nissan de détruire des preuves ou de s'enfuir.

La réponse de la Cour est donc négative. Carlos Ghosn reste en prison au moins jusqu'au 22 avril. Sa détention, dont la fin était fixée au 14 avril, a été prolongée vendredi dernier afin de permettre au procureur d'engager des poursuites.

Soupçonné de malversations financières, l'ancien patron de Nissan a de nouveau été arrêté le 4 avril, moins d'un mois après sa libération sous caution.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect