Chez Tesla, une femme surveillera désormais la conduite de Musk

©EPA

Depuis quelques temps, Tesla se cherchait un président. Elon Musk avait dû, pour satisfaire aux exigences de la SEC, s'éloigner de la fonction. Le constructeur de véhicules électriques a choisi Robyn Denholm.

Sanctionné par la SEC après son tweet évoquant un retrait de la cote de Tesla , Elon Musk avait dû se résoudre à quitter la présidence de son groupe de construction de véhicules électriques. En quête d'un successeur, le nom de James Murdoch avait été évoqué. Au final, le poste ne revient pas au directeur général de Twenty-First Century Fox mais à Robyn Denholm. Musk reste toutefois patron de l'entreprise.

©Document Telstra

Mais qui est Robyn Denholm?

Elle était jusqu'ici directrice financière et stratégique du grand groupe australien de télécoms, Telstra. A 55 ans, elle prend ses nouvelles fonctions chez Tesla avec effet immédiat et s'y consacrera à temps plein. 

"Nous sommes désolés de voir Robyn quitter Telstra. Nous savons que cela aurait été de plus en plus difficile de poursuivre ses activités chez Telstra avec une activité croissante chez Tesla", explique Andy Penn, CEO de Telstra. 

Robyn Denholm n'est pas une inconnue au sein de Tesla. Elle y occupait déjà un poste d'administratrice depuis 2014. Dans un communiqué Elon Musk a salué son expérience  dans le secteur automobile et technologique et a loué sa contribution à la rentabilité de Tesla. Robyn Denholm a en effet au fil de sa carrière fait un passage chez Toyota Motor Australie. 

L'accord passé entre la SEC et Elon Musk prévoit que l'homme doit s'éloigner de la présidence de son groupe au moins durant trois ans. Certains investisseurs avaient émis le souhait de voir Tesla aller au-delà de cette sanction en limitant davantage le pouvoir de Musk. Le conseil d'administration est en effet désormais composé de neuf membres majoritairement des proches de Musk, dont son cousin.  


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content