Comment Bosch entend sauver la voiture diesel

Volkmar Denner, CEO de Bosch, a présenté un véhicule-test de l'entreprise lors d'une conférence de presse ce mercredi à Renningen, en Allemagne. ©AFP

Face à la raréfaction du véhicule diesel, Bosch a entrepris de tester des pots d'échappement innovants pour tenter de le sauver.

"Le diesel a de l'avenir. Nous voulons aujourd'hui mettre un terme une fois pour toutes au débat sur la fin du diesel", a affirmé Volkmar Denner, le Président du directoire de Bosch lors de la présentation des résultats du groupe.

Des propos explicites qui dénient toute éventuelle disparition du diesel. A la place, le groupe a mis en exergue ses innovations pour que le diesel soit plus respectueux de l'environnement.

Des émissions de CO2 plus faibles

Bosch l'affirme, son ambition est de sauver la voiture diesel. A cette fin, le groupe a développé une technologie novatrice applicable aux pots d'échappement. Un système qui peut respecter l'émission d'oxydes d'azote bien en-dessous des limites actuelles et futures, selon l'entreprise.

Les résultats obtenus sont le fruit de l’association d’une technologie d’injection sophistiquée, d’un système d’air nouvellement conçu et d’une gestion thermique intelligente.

78,1 milliards
Chiffre d'affaires en euros de Bosch l'an passé
Le groupe Bosch a annoncé ce mercredi avoir enregistré un chiffre d'affaires de 78,1 milliards d'euros l'année dernière. Un chiffre record à l'image du bénéfice d'exploitation qui s'est élevée à 5,3 milliards d'euros.

Une avancée en adéquation avec les futurs seuils réglementaires en matière de rejet de CO2 des véhicules diesel, applicables en 2020. Bosch a annoncé une valeur de 13 mg d'émission d'oxyde d'azote par kilomètre. Un chiffre qui représente près de dix fois moins le standard qui entrera en vigueur en 2020.

Des résultats encourageants également observés lors des trajets urbains. "Le diesel restera une option pour la conduite en ville, pour les artisans comme pour les personnes habitant loin de leur travail", a rapporté le patron de Bosch. Sur les trajets urbains, les véhicules d'essai de l'entreprise ont affiché en moyenne des valeurs de 40 mg/km.

L'innovation est déjà aboutie et peut déjà être exploitée par les constructeurs automobiles. Elle n'a en outre nécessité aucune hausse des coûts, malgré le perfectionnement de la technique.

"Nous repoussons les limites de ce qui est techniquement possible. Grâce à la toute dernière technologie Bosch, le diesel affiche de faibles émissions et demeure abordable", a précisé Volkmar Denner.

Un potentiel de perfectionnement

Bosch explique cependant que cette innovation technologique ne signe pas le tarissement du potentiel de perfectionnement du diesel.

"Nous continuons de penser que le diesel jouera un rôle important dans le mix-énergie de la mobilité de demain"
Volkmar Denner
Président du Directoire de Bosch

Prochaine étape: l'utilisation de l'Intelligence Artificielle pour viser à terme l'élaboration d'un moteur à combustion qui n'aurait aucun impact sur l'air ambiant.

"Nous continuons de penser que le diesel jouera un rôle important dans le mix-énergie de la mobilité de demain", a déclaré le CEO de l'équipementier allemand. "D'ici à ce que l'électromobilité devienne un marché de masse, nous aurons besoin d'un moteur à combustion d'une grande efficacité."

Le but de Bosch est de développer une nouvelle génération de moteurs diesel et essence qui ne soient plus à l'origine d'une émission significative d'émissions d'oxyde d'azote. A l'avenir, pas plus d'un microgramme d'oxyde d'azote par mètre cube d'air ambiant ne serait produit par les moteurs à combustion, selon le constructeur. Soit un quarantième (2,5%) du seuil d'émission actuel.

Plus de transparence

Une technologie qui ambitionne également de prévenir tout nouveau Dieselgate, scandale qui avait placé le groupe Volkswagen  dans la tourmente. "Le problème des rejets d'oxyde d'azote dans la circulation routière est technique à résoudre", a indiqué Volkmar Denner, le président de Bosch. L'entreprise souhaite en effet éviter toute tricherie comme celle des logiciels truqués chez Volkswagen.

"Grâce à la toute dernière technologie Bosch, le diesel affiche de faibles émissions et demeure abordable"
Volkmar Denner
Président du Directoire de Bosch

Volkmar Denner va même plus loin dans ses propos. Il a lancé un appel en faveur d'une plus grande transparence sur les questions d'émissions de CO2 dues au trafic routier. Il soumet l'idée de mesures en conditions réelles sur la route concernant la consommation de carburant et par analogie les émissions de CO2 émises.

Cependant, la nouvelle technologie n'est adaptable qu'aux nouveaux modèles. Les propriétaires actuels de véhicules diesel ne peuvent donc pas en bénéficier. Par ailleurs, si la technologie est disponible dès maintenant, il faudra néanmoins patienter pour en équiper les véhicules, le temps que les constructeurs automobiles intègrent ces pots d'échappement dans leurs chaînes de production.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect