Coup de frein pour le diesel en Allemagne

©EPA

Le tribunal administratif fédéral de Leipzig a décidé ce mardi que les grandes villes allemandes pouvaient interdire la circulation de voitures très polluantes. Ce jugement pénalise fortement l'industrie auto. Il concerne 12 millions de véhicules diesel outre-Rhin et pourrait faire tache d'huile sur le reste de l'Europe.

Tout a commencé avec une plainte de la "petite" association de protection de l'environnement Deutsche Umwelthilfe (DUH). Elle avait accusé les villes de Stuttgart, municipalité qui abrite plusieurs constructeurs automobiles, et de Düsseldorf au sujet des niveaux de particules qui ne seraient pas conformes aux normes européennes d'émissions d'oxyde d'azote (NOx).

Les tribunaux locaux ont ordonné aux villes concernées d'interdire les voitures diesel non conformes aux dernières normes les jours de forte pollution, une décision contestée les constructeurs automobiles. Il faut dire qu'une interdiction totale pourrait entraîner une décote sur le marché de l'occasion et une hausse du coût des contrats de location, qui sont basés sur la valeur résiduelle des véhicules.

"Lorsque il sera évident qu'il y aura des interdictions de circulation, l'industrie automobile mettra fin à sa résistance contre des améliorations techniques."
Jürgen Resch
Directeur général de la DUH

Stuttgart et Düsseldorf, où les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs disposent d'une forte influence, ont fait appel des décisions, laissant le dernier mot au tribunal administratif fédéral. La plus haute juridiction en la matière du pays a finalement tranché. Elle a décidé que de telles interdictions pouvaient être imposées légalement au niveau local. "Un grand jour pour la qualité de l'air en Allemagne", a commenté le directeur général de la DUH, Jürgen Resch. "Lorsque il sera évident qu'il y aura des interdictions de circulation, l'industrie automobile mettra fin à sa résistance contre des améliorations techniques", a-t-il aussi souligné en marge de ce jugement.

De quels véhicules parle-t-on?

Les véhicules diesel les plus anciens sont directement visés, en raison de leurs émissions d'oxydes d'azote en zone urbaine, ce qui favorise les maladies respiratoires et cardiovasculaires. Environ 70 villes allemandes présenteraient des niveaux d'oxyde d'azote supérieurs aux limites fixées par l'Union européenne. Face aux menaces d'interdictions, leur part de marché en Allemagne a fondu de 48% en 2015 à 39% environ en 2017. Mais plus de 9 millions de véhicules diesel aux normes plus anciennes Euro 4 et Euro 5 sont encore immatriculés dans le pays.

15 millions
.
Au total, 15 millions de véhicules diesel circulent en Allemagne.

Au total, quelque 15 millions de véhicules diesel circulent en Allemagne, premier marché automobile d'Europe, et seulement 2,7 millions d'entre eux seraient équipés de la dernière technologie Euro 6 en date, technologie qui n'est pas visée par la décision du jour.

La décision a été mal accueillie en Bourse de Francfort, où Volkswagen, numéro un européen du secteur automobile, perdait près de 1,8% à la mi-journée . Au même moment, BMW cédait 0,91% .

Ce qui se passe ailleurs dans le monde

La Belgique fait figure de pionnière en la matière. Le centre de la ville d'Anvers a été classé comme zone de basse émission il y a un an, barrant graduellement la route aux vieux diesel à coup d'amendes salées. Bruxelles et Malines ont suivi l'exemple anversois depuis le début de l'année civile et Gand prévoit de le faire en 2020. En Wallonie, 2030 a été décrété l'été dernier, par la nouvelle majorité au pouvoir, comme l'année butoir pour une mise à mort du diesel en bonne et due forme.

Paris, Madrid, Mexico et Athènes ont annoncé leur intention d'interdire les véhicules diesel dans les centres-villes d'ici 2025, tandis que le maire de Copenhague veut interdire l'accès à la ville dès l'année prochaine aux nouvelles immatriculations diesel.

En 2040, les voitures neuves à essence et diesel seront totalement interdites en France et en Grande-Bretagne, au profit des véhicules électriques.


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés