Daimler a-t-il aussi truqué ses moteurs diesel?

©BELGAIMAGE

Daimler est soupçonné d'avoir truqué ses moteurs diesel; des moteurs qui pourraient avoir été fournis par Renault.

Le gouvernement allemand demande des explications à Daimler. La maison-mère de Mercedes est soupçonnée d'avoir équipé certains de ses modèles diesel de logiciels capables de fausser les niveaux d'émissions, comme l'avait fait son compatriote Volkswagen.

L'agence fédérale de l'automobile KBA avait ordonné la semaine dernière le rappel de près de 5.000 Mercedes Vito. L'autorité de tutelle affirme qu'un logiciel manipulait les systèmes de dépollution par SCR, conduisant à un dépassement des émissions d'oxydes d'azote (NOx), ce que Daimler conteste. D'après "Bild am Sonntag", l'enquête ne porte pas seulement sur le Vito mais aussi sur la berline Mercedes Classe C, un best-seller de la marque.

"Nous allons lancer un échange approfondi sur ces sujets techniques complexes, avec le but d'identifier le nombre de véhicules concernés", a déclaré le ministre des Transports, Andreas Scheuer, après une rencontre avec le PDG de Daimler, Dieter Zetsche. Les résultats de cette enquête devraient être disponibles d'ici deux semaines.

Le parquet de Stuttgart a déjà ouvert une enquête et dit être en contact avec les autorités judiciaires à l'étranger. Renault fournit en effet à Daimler le moteur diesel 1,6 litre quatre cylindres, adapté par Mercedes-Benz, pour disposer d'une motorisation d'entrée de gamme pour la Classe C. Une variante de ce moteur, combinée à une transmission Renault, équipe le Vito en traction avant de Mercedes-Benz, peut-on lire sur le site de la société.

Si le diagnostic de la KBA se confirmait, Daimler serait à son tour directement éclaboussé par le scandale des moteurs diesel truqués, qui a éclaté en septembre 2015.

Pour l'heure KBA indique ne pas encore avoir identifié de logiciels suspects.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content