Daimler injecte 40 milliards dans le tout électrique

"Nous seront prêts si les marchés se tournent entièrement vers l'électrique d'ici la fin de la décennie", affirme Ola Källenius, le patron de Daimler. ©Silas Stein/dpa

Le constructeur automobile allemand Daimler va investir 40 milliards d'euros d'ici 2030. Il veut être prêt à passer au tout électrique avant cette échéance.

L'un après l'autre, les grands constructeurs accélèrent l'électrification de leur parc automobile. Geely (Volvo) veut passer au tout électrique d'ici 2030, General Motors d'ici 2035. Il y a deux semaines, Stellantis , le jeune groupe issu de la fusion de PSA (Peugeot-Citroën) et FCA (Fiat-Chrysler), annonçait un investissement de 30 milliards d'euros dans l'électrification et les logiciels des voitures d'ici 2025.

8
usines
Daimler prévoit d'ouvrir d'ici 2030 huit usines de cellules de batteries, la composante clé des modèles électriques.

Le constructeur allemand Daimler sort à son tour du bois. Il prévoit de consacrer d'ici 2030 au moins 40 milliards d'euros à l'électrification de sa branche automobile Mercedes-Benz. Au programme, notamment, l'ouverture de huit usines de cellules de batteries, la composante clé des modèles électriques, signe de l'abandon accéléré par le secteur automobile des carburants traditionnels sur fond de normes environnementales de plus en plus strictes.

"Nous serons prêts si les marchés se tournent entièrement vers l'électrique d'ici la fin de la décennie", souligne Ola Källenius, CEO de Daimler. Pour absorber ces dépenses spectaculaires, le constructeur allemand prévoit de baisser de 80% les investissements dans les technologies thermiques et hybrides entre 2019 et 2026.

Plus que des "architectures"

Mercedes s'attend désormais à une part des voitures hybrides et électriques parmi les ventes mondiales d'au moins 50% en 2025, contre 25% précédemment. Pour s'adapter à cette nouvelle réalité, Mercedes ne lancera plus, à partir de 2025, que des "architectures" (la base technique d'un véhicule qui accueille moteur, roue et châssis) 100% électriques. Il va également acquérir la startup britannique YASA, spécialisée dans les moteurs électriques.

"Nous devons déplacer le débat. La question qui se pose est de savoir à quel rythme on peut s'approcher du 100 % électrique."
Ola Källenius
CEO de Daimler

"Nous devons déplacer le débat. Se demander quand on construira le dernier moteur à combustion n'est plus pertinent. La question qui se pose est de savoir à quel rythme on peut s'approcher du 100 % électrique", indique le patron de Daimler.

Mercedes prévoit de produire l'an prochain huit nouveaux modèles de voitures 100% électriques sur trois continents. La version électrique de la berline classe E devrait être dévoilée en septembre, lors du salon de l'Auto de Munich. Début juillet, le groupe Stellantis (issu de la fusion de PSA et FCA) annonçait 30 milliards d'investissement et 55 modèles électrifiés d'ici 2025. Stellantis anticipe que 70% de ses ventes en Europe (40% aux États-Unis) seront des véhicules à faibles émissions d'ici 2030. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés