Et si Tesla se lançait dans le secteur minier...

©REUTERS

L'assemblée générale des actionnaires de Tesla a permis à son patron Elon Musk de quelque peu rassurer le marché sur la production du Model 3.

Elon Musk faisait face ce mardi à ses actionnaires pour la grand-messe annuelle du constructeur de véhicules électriques, Tesla . Sur ses lèvres, le mot "record". L'emblématique patron de la marque affirme en effet que Tesla dispose d'une "bonne chance" de réaliser un deuxième trimestre record "à tous les niveaux" et est sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs de production d'ici la fin de l'année. Il prévoit une croissance du parc de véhicules Tesla de 60 à 80% en 2019, là où il avait doublé l'an dernier.

Une bulle d'oxygène pour le marché? Les investisseurs se montrent inquiets de la faiblesse des ventes du constructeur au premier trimestre. Ils sont donc particulièrement attentifs à la demande pour la berline Model 3 et les autres modèles, d'autant plus que Tesla évolue dans un contexte de tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine.

Elon Musk, CEO de Tesla ©AFP

Les commentaires de Musk viennent par ailleurs confirmer les prévisions qu'il avait effectuées le mois dernier. Dans un courriel adressé au personnel, il indiquait que Tesla était en passe de dépasser au deuxième trimestre son record de 90.700 véhicules livrés sur les trois derniers mois de 2018.

Interrogé sur le recul de la demande au premier trimestre (63.000 véhicules livrés), Musk s'est montré optimiste.

Je veux être clair: nous n'avons pas de problème de demande
Elon Musk

A l'énoncé de ces paroles, l'action prenait plus de 5% dans les échanges d'après-Bourse. "Musk a donné au cours de cet événement davantage d'informations que les investisseurs l'attendaient.  Toutefois, cela reste une histoire qu'il faudra concrétiser à moyens termes", indique un analyste. "Nous avons besoin de voir ce trimestre des améliorations dans la demande globale de Model 3 couplée à la profitabilité au second semestre."   

Musk prévoit un cash flow positif. 

 

Objectif Chine, Europe et Inde

Le patron de Tesla a par ailleurs fait pas mal d'annonces.  

→ Pour réduire sa chaîne d'approvisionnement en batterie. Il a une solution: pourquoi ne pas se lancer dans la récolte de matières premières"Nous pourrions nous lancer dans le secteur minier, je ne sais pas. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour nous assurer de pouvoir évoluer aussi rapidement que possible." 

Pour répondre à la demande chinoise: Pourquoi ne pas construire une deuxième usine locale. "La Chine est très vaste, il est donc logique de disposer d'usines dans d'autres régions du pays pour réduire les coûts logistiques et éviter les importations". Certes l'ouverture de nouvelles usines prendra du temps a-t-il reconnu. Dans le reste de l'Asie, il espère partir à la conquête du marché indien l'an prochain. 

La Chine est très vaste, il est donc logique de disposer d'usines dans d'autres régions du pays pour réduire les coûts logistiques et éviter les importations.
Elon Musk

→ Elon Musk souhaite installer son entreprise en Europe d'ici la fin de l'année. 

→ De nouveaux modèles? Elon Musk prévoit notamment de dévoiler cet été une camionnette électrique. La production de camions est avancée pour la fin de l'année prochaine. L'homme espère par ailleurs organiser une journée investisseurs sur le sujet spécifique des batteries d’ici la fin de l’année, un sujet primordial, insiste-t-il dans la production de véhicules.
Il évoque aussi une voiture plus performante. "Il ne faudra pas longtemps avant de nous arrivons sur le marché avec une voiture d'une autonomie de 400 miles (quelque 640 km)." Pour l'instant, on évoque une autonomie de quelque 430 km pour le Model S et de 530 km pour le Model 3. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect