Ford Genk : des employés prêts à dénoncer leur statut d'ouvrier en justice

©BELGA

Des ouvriers qui ont effectué pendant des années des tâches d'employés au sein de l'usine Ford à Genk sans jamais obtenir officiellement le statut d'employé envisagent de porter l'affaire devant les tribunaux, écrit mercredi Het Belang van Limburg.

Cela concernerait entre 100 et 150 travailleurs. La différence de statut ne modifierait pas seulement le délai de préavis mais aussi le pécule de vacances, la prime de fin d'année et la pension complémentaire. Les plaintes pourraient coûter dans le pire des cas des millions d'euros à Ford.

Pour le seul syndicat LBC-NVK, une centaine de travailleurs qui estiment avoir effectué du travail d'employé se seraient déjà signalés.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés