Publicité

Foxconn, le fournisseur d'Apple, dévoile ses véhicules électriques

©REUTERS

Le géant taïwanais de l'électronique vise le statut de constructeur automobile, alors que le marché mondial se restructure autour des véhicules électriques.

Le géant taïwanais de l'électronique Foxconn a dévoilé lundi trois prototypes de véhicules électriques, entendant ainsi montrer sa volonté de devenir un acteur incontournable de ce marché et trouver des partenaires.

Le principal fournisseur d'électronique au monde, et notamment de l'américain Apple, a investi des dizaines de millions de dollars dans les véhicules électriques. 
Il a notamment créé une entreprise avec le constructeur automobile taïwanais Yulon Motor et racheté une usine automobile en difficulté dans l'Ohio.

Les modèles dévoilés lundi - une berline, un SUV et un bus - sont des prototypes que Foxconn espère construire avec d'autres fabricants. "Foxconn n'est plus un petit nouveau", a déclaré le président Young Liu, lors d'une cérémonie à Taipei au cours de laquelle ces véhicules ont été dévoilés. 

Apple aurait depuis des années un projet de voiture autonome et Foxconn pourrait être un partenaire idéal pour le géant américain.

Le fondateur de Foxconn, Terry Gou, qui a conduit la berline "Model E", a déclaré que les véhicules électriques "sont la preuve de la puissance industrielle de Taïwan". Un SUV blanc - le "Modèle C" - devrait arriver sur le marché taïwanais en 2023 avec un prix inférieur à 1 million de dollars taïwanais (31.000 euros), a annoncé le fabricant.

Son bus électrique "Model T" pourrait commencer à circuler dans la ville de Kaohsiung dès l'an prochain s'il est homologué par le ministère des Transports, a déclaré le vice-Premier ministre Shen Jong-chin. 

Investissements massifs

Foxconn a investi environ 310 millions d'euros dans le développement de voitures électriques en 2020 et ses investissements vont continuer d'augmenter sur les deux prochaines années. 

M. Liu a affirmé que le groupe "a progressivement mis en place une chaîne d'approvisionnement et un réseau de distribution de véhicules électriques", avec, depuis le début de l'année, presque un nouveau partenariat chaque mois. 

Parmi ses récents partenaires figure Fisker, l'une des nombreuses startups américaines de voitures électriques qui espèrent rivaliser un jour avec Tesla. 
Les deux compagnies ont annoncé leur intention de développer ensemble des voitures électriques vendues sous la marque Fisker, l'objectif étant de commencer à produire des véhicules fin 2023.

Apple aurait depuis des années un projet de voiture autonome et Foxconn pourrait être un partenaire idéal pour le géant américain.

Les modèles de Foxconn ont été dévoilés au moment où les constructeurs automobiles mondiaux souffrent d'une pénurie de semi-conducteurs après que la pandémie de coronavirus a fait exploser la demande mondiale, en raison de l'essor du travail et de l'école à distance.

Les géants taïwanais des puces électroniques, qui sont parmi les plus gros acteurs de ce secteur, ont augmenté leur production pour répondre à la demande.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés