L'action BMW touchée par un profit warning

©EPA

Les nouvelles règles en matière d'émission et la guerre commerciale menée par les Etats-Unis laissent des traces auprès du constructeur automobile allemand. Il se dit forcé de revoir ses prévisions.

BMW lance à son tour un avertissement sur ses résultats annuels. Le constructeur allemand de voitures haut de gamme constate en effet que les nouvelles règles en matière d'émissions de véhicules d'un côté et les tensions commerciales mondiales de l'autre avaient un impact plus marqué que prévu.

À la suite de ce "profit warning", le titre de la société basée à Munich a terminé sur un recul de 5,39% à 79 euros, accusant l'une des plus fortes baisses de l'indice Stoxx 600.

Début août, à l'occasion de la publication de ses résultats du deuxième trimestre, BMW avait pourtant confirmé ses objectifs 2018. Il roulait alors à contre-courant par rapport à nombre de ses concurrents. Daimler, General Motors, Fiat Chrysler Automobiles ... Tous avaient revu leurs attentes à la baisse.

BMW a précisé que la transition vers la nouvelle procédure de test "Worldwide Harmonised Light Vehicle Test" (WLTP) - plus stricte pour reproduire plus fidèlement les émissions des véhicules en situation réelle de conduite - entraînait une vive pression sur le prix. Le groupe a également dit que la persistance des conflits commerciaux aggravait la situation sur les marchés automobiles et alimentait les incertitudes.

À quoi s'attend BMW?

→ une marge opérationnelle de sa division automobile d'au moins 7%, contre une fourchette allant de 8% à 10% retenue précédemment
→ un bénéfice imposable annuel du groupe en légère baisse par rapport à 2017, contre une prévision précédente d'une stabilité d'une année sur l'autre
→ un chiffre d'affaires de sa division automobile en légère baisse par rapport à 2017 contre une précédente estimation d'une modeste hausse

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content