L'adieu aux bâtiments de Ford Genk

©BELGAONTHESPOT

Début des travaux de destruction des anciens bâtiments de Ford Genk. L'opération porte sur un budget de 6,3 millions d'euros. Le site devrait à terme accueillir un parc d'affaires.

La destruction des anciens bâtiments de Ford, à Genk, est lancée. Le site de 140 hectares va être transformé en parc d'entreprises, où 2.500 emplois devraient être créés.

©BELGAONTHESPOT

La première pierre du bâtiment avait été posée en 1962. Des dizaines de véhicules y ont été produits pendant un demi-siècle, avant le déménagement de l'activité vers Valence, en Espagne.

"Avec 4.210 travailleurs, Ford Genk était le premier employeur du Limbourg et la deuxième usine d'assemblage en Belgique", a rappelé le ministre flamand de l'Economie, Philippe Muyters (N-Va) qui a fait le déplacement. "La fermeture a constitué une grande perte."

Le bourgmestre de Genk, Wim Dries (CD&V) et le ministre flamand de l'Economie, Philippe Muyters (N-Va). ©BELGAONTHESPOT

En 2013, un plan de reconversion a été développé par la Région flamande, en partenariat avec la province. Ce plan prévoit la création d'un parc d'entreprises sur le site.

"Une nouvelle affectation à peine 30 mois après la fermeture de Ford Genk, c'est fantastique", s'est réjoui le bourgmestre Wim Dries. "Les premiers travailleurs débuteront durant le premier semestre 2018."

Les travaux de destruction devraient être achevés pour fin 2018. Ils représentent un coût de 6,3 millions d'euros.

©Jonas Roosens

Revoir notre vidéo: 20 ans après Vilvorde, l’industrie automobile belge est un cimetière

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés