Publicité
Publicité

L'Europe plombe General Motors

Malgré un bénéfice divisé par trois au premier trimestre, le numéro un mondial de l'automobile n'envisage pas de fermeture d'usines