L'IPO de GM souscrite six fois

©BLOOMBERG NEWS

Le retour en Bourse de General Motors rencontre un franc succès. On parle de plusieurs asiatiques, dont le constructeur SAIC, pour une IPO qui totaliserait 60 milliards de dollars soit six fois le montant prévu initialement.

General Motors reçoit encore de nouvelles commandes d'investisseurs intéressés par l'introduction en Bourse du constructeur américain, qui devrait laisser le livre d'ordres ouvert jusqu'au début de la semaine prochaine, ont dit vendredi trois sources proches du dossier. Le prix de l'opération devrait être fixé dans le haut de la fourchette, ont ajouté deux de ces sources.

La demande pour des actions ordinaires de GM représente actuellement quelque 60 milliards de dollars (44 milliards d'euros) et continue d'augmenter, ont poursuivi les sources.

Dans le prospectus d'IPO (initial public offering) déposé le 3 novembre auprès de la Securities & Exchanges Commission (SEC), GM avait précisé son intention de vendre 365 millions d'actions ordinaires à un prix compris entre 26 et 29 dollars, ce qui représente une opération de plus de 10 milliards de dollars.

Au niveau actuel de la demande, l'IPO du constructeur, qui fait son retour en Bourse plus d'un an après être sorti du régime des faillites où il avait passé quelques mois au plus fort de la crise automobile, est donc sursouscrite six fois.

En plus des actions ordinaires, GM prévoit également de placer autour de trois milliards de dollars d'actions préférentielles convertibles en titres ordinaires.

Le grand public devrait se voir octroyer environ 20% des titres vendus lors de l'opération, ont encore dit les sources, l'une d'entre elle précisant que la demande en provenance des particuliers était actuellement de deux à trois milliards de dollars.

BEAUCOUP D'ASIATIQUES

Selon le Wall Street Journal, le retour en Bourse de GM adevrait voir le constructeur chinois SAIC et plusieurs fonds souverains asiatiques et moyen-orientaux entrer à son capital.

Le quotidien affirmait vendredi dans son édition en ligne que SAIC, qui est déjà un partenaire de GM, était en train de finaliser ses projets pour prendre une participation.

En septembre, le constructeur chinois avait indiqué à l'AFP qu'il "suivait avec attention" l'opération d'entrée en Bourse du premier constructeur automobile américain.

Le quotidien affirmait par ailleurs que des fonds souverains pourraient s'emparer d'un milliard de dollars d'actions du constructeur.

Le constructeur ne devrait rien toucher sur la vente des actions ordinaires, qui serviront à rembourser les actionnaires et notamment les Etats américain et canadien, mais il percevra 3 milliards de dollars des actions préférentielles de série B qu'il mettra en vente.

Les modalités définitives du retour en Bourse pourraient être annoncées mercredi soir, pour une première cotation jeudi.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés