La batterie d'Audi Brussels promet les charges les plus rapides du marché

©TOBIAS SAGMEISTER

Audi lève un nouveau coin du voile sur sa première voiture 100% électrique produite à Bruxelles. Sa batterie, également produite à Forest, sera de 95 kWh et pourra se recharger sur du courant continu à 150 kW. Concrètement, cela veut dire que 80% de la capacité de la voiture pourront être rechargés en 30 minutes.

On en a beaucoup parlé, la première Audi 100% électrique arrive en production à l’usine de Bruxelles à l’automne. Son arrivée ne se fait pas seule. Car à côté de la ligne de montage de l’"e-tron", Audi va également assembler ses batteries dans l’usine de Forest. Dans le centre de recherche haute tension de Siemens, Audi a dévoilé à L’Echo pour la première fois quels seront les détails techniques de cette batterie Made in Belgium.

C’est moins anodin qu’il n’y parait. Il s’agit pour Audi de présenter le "cœur" de son nouveau modèle, à savoir la batterie. Dans les voitures électriques, beaucoup considèrent en effet que les batteries ont remplacé le moteur dans l’ordre d’importance des pièces du véhicule.

"30 minutes, c’est le temps moyen que passent les automobilistes dans les stations le long des autoroutes."
Audi

Dans l’Audi produite à Bruxelles, la batterie sera assemblée sur place et pèsera quelque 700 kilos. Elle pourra être rechargée soit sur une prise domestique à 2,3 kW, soit en 11 kW ou en 22 KW (en option) voire sur du courant continu.

La batterie emmagasinera 95 kWh d’énergie soit 400 kilomètres d’autonomie dans le nouveau cycle de test WLTP qui se situe proche de la réalité.

La batterie est composée de 36 "boîtes de chaussures", comme on les appelle ici, composées de 12 cellules chacune. Ce sont ces boîtes qui arrivent à Forest où les équipes s’occupent ensuite de fabriquer et assembler toute la batterie. 31 de ces boîtes composent une première couche et 5 supplémentaires sont ajoutées sur une deuxième couche de la batterie. Ces "boîtes de chaussure" ne paraissent pas énormes au premier coup d’œil. Elles pèsent néanmoins 10kg chacune…

"Mieux que Tesla"

Quand on parle véhicule électrique Premium, Tesla n’est jamais très loin. Chez Audi, on est fier de pouvoir annoncer que la puissance de recharge des batteries sera la plus importante du marché. Elle pourra dépasser les 120 kW de Tesla pour arriver à charger sur du courant continu jusqu’à 150 kW. Le système de refroidissement est, lui, très sophistiqué. C’est en partie celui-ci qui a permis à Audi d’aller un cran plus loin que Tesla. "Le système de chargement a été amélioré, la chimie des cellules optimisée. Avec la gestion thermique de la batterie, c’est ce qui a permis d’atteindre 150 kW", détaille-t-on chez Audi.

85% des recharges auront lieu à la maison, anticipe-t-on chez Audi. Le reste se partagera entre des recharges à destination et des recharges le long des routes. C’est ce dernier poste qui est le plus gros défi. Même des recharges considérées comme rapides à 50 kW demandent encore 80 minutes pour recharger l’essentiel de la batterie. "Charger à 150 kW plutôt qu’à 100-120 kW permet de recharger 80% de la batterie en 30 minutes plutôt qu’en 40 minutes", explique Anno Mertens, en charge du projet de l’infrastructure de recharge chez Audi. Il estime que ça a son importance, parce qu’en Allemagne, on a calculé que le temps moyen d’arrêt dans une station le long de l’autoroute était de 30 minutes.

Encore faut-il suffisamment de stations de recharge rapides pour y arriver. Audi fait partie du consortium Ionity: (Ford, Audi, Porsche, Daimler et BMW) qui entend placer d’ici 2020 des bornes de recharges rapides en courant continu tous les 120 kilomètres le long des autoroutes européennes de 16 pays. Un système ouvert qui est déjà prêt pour le futur avec des capacités de recharge en courant continu allant jusqu’à 350 kW.

Quand les batteries des voitures suivront techniquement, on pourra, à 350 kW, recharger 80% de la batterie en moins de 12 minutes. Une durée capable de rivaliser avec l’essence. Ionity prévoit d’ouvrir 400 stations de charge ultrarapides d’ici 2020 avec 2 à 10 points de recharge par station.

Tesla peut déjà s’enorgueillir d’un réseau étoffé en Europe dont 11 superchargeurs rien qu’en Belgique. Mais à l’inverse d’Ionity, son réseau est réservé à la marque Tesla.

Température de confort

"La batterie est développée pour le cycle de vie normal d’une voiture", promet Audi. Tout est donc fait pour maintenir une "chaleur de confort" de la batterie lithium-ion entre 25 et 35 degrés. Une chaleur qui sera conservée quand la voiture roule mais également quand celle-ci est branchée.

700 kilos
batterie
Dans l’Audi produite à Bruxelles, la batterie sera assemblée sur place et pèsera quelque 700 kilos.

Le système s’arrête quand la voiture est stationnée et non branchée afin de ne pas utiliser de l’électricité inutilement. Cela ne veut pas dire que la voiture ne fonctionnera pas quand vous voudrez redémarrer, mais juste que la batterie ne sera pas à sa température optimum pendant les premiers instants de conduite.

Chez Audi, on assure que le client ne sentira rien et aussi que la batterie amène de la sécurité au conducteur dans la mesure où les crashs tests ont montré que la batterie située dans le châssis offrait une rigidité exemplaire aux véhicules.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect