La capitalisation de Tesla dépasse 100 milliards de dollars

Elon Musk ©Photo News

Le constructeur de véhicules électriques américain a dépassé pour la première fois ce mercredi le seuil symbolique de 100 milliards de dollars de capitalisation boursière, surclassant Volkswagen et talonnant Toyota.

La capitalisation boursière de Tesla a dépassé pour la première fois celle de Volkswagen, ce mercredi, à plus de 100 milliards de dollars. Un seuil qui va déclencher un énorme versement pour Elon Musk s’il peut soutenir l’exploit pendant des mois.

Les actions du constructeur de voitures électriques ont bondi de 4,6% peu de temps après l’ouverture de Wall Street. Le cours a atteint 572,11 dollars, soit une capitalisation boursière de 103,1 milliards de dollars, dépassant les 99,8 milliards de dollars de VW.

Les sceptiques considèrent absurde que Tesla vaille plus qu’un constructeur automobile qui a vendu près de 30 fois plus de véhicules l’an dernier. Herbert Diess, le CEO de Volkswagen, ne fait pas partie de ces cyniques. Pour lui, l’expansion de Tesla annonce un bouleversement radical de l’industrie automobile. Après avoir jugé il y a trois mois que Tesla n’était plus un fabricant de niche, il a déclaré à de hauts dirigeants de Volkswagen lors d’une réunion interne en Allemagne la semaine dernière que les véhicules connectés doubleront presque le temps que les consommateurs passent en ligne et que les voitures "deviendront l’appareil mobile le plus important". "Si nous voyons cela, alors nous comprenons également pourquoi Tesla a autant de valeur aux yeux des analystes", a-t-il expliqué.

Passer la barre des 100 milliards de dollars n’est pas seulement un sujet de vantardise pour Elon Musk, le CEO milliardaire de Tesla: si la capitalisation boursière de l’entreprise reste supérieure à ce seuil durant une période prolongée, cela lui donne le droit de recevoir la première tranche d’un bonus – un premier paiement qui serait d’environ 346 millions de dollars.

Cela pourrait donner droit à Elon Musk à un énorme bonus.

En effet, en mars 2018, les actionnaires du groupe californien ont lié intégralement la rémunération de Musk, qui ne perçoit ni salaire ni bonus, aux performances de l'entreprise à partir du moment où la capitalisation franchissait le seuil de 100 milliards de dollars.

Le cours de l’action a plus que doublé depuis que Tesla a annoncé un bénéfice surprise au troisième trimestre et être en avance sur le calendrier pour son prochain produit, le crossover Model Y, et l’ouverture de son usine près de Shanghai.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect