analyse

La Chine automobile frappe à votre porte de garage

La MG ZS EV du groupe chinois SAIC a été élue voiture familiale de l'année dans la catégorie électrique. Une première pour un véhicule chinois. ©rv

Les ambitions des constructeurs chinois vont grandissant en Europe. MG vient de rafler le prix de voiture familiale de l'année et veut s'étendre en Europe.

Le prix de la voiture familiale de l’année du VAB est un classique du monde automobile belge. Mais cette année, il défraye la chronique. Pour la première fois dans l’histoire de cette distinction, une voiture chinoise, la MG ZS, décroche la palme, dans la catégorie électrique.

130
immatriculations
130 MG ont été immatriculées en 2020 en Belgique

Tous les observateurs qui suivent un peu le secteur automobile le savent: il est très loin le temps où les voitures chinoises avaient du mal à passer les crash tests. Depuis des années déjà, une belle qualité s’est invitée dans les usines automobiles chinoises. Dans un premier temps, les Occidentaux ne l’ont pas vue dans leurs rues. La Chine, premier marché automobile au monde, suffisait à absorber la production locale. Mais les producteurs chinois ont des envies d’ailleurs. Certains s'y sont déjà essayés, sans grand succès. Citons Brilliance, Great Wall ou Qoros. Mais avec des produits de qualité et la propulsion électrique qui redistribue les cartes, la donne a changé.

On pourrait l'oublier. La Chine est déjà présente en Europe via la galaxie Volvo qui appartient au groupe chinois Geely. L’essentiel des Volvo qui roulent en Europe sont néanmoins encore produites en Europe. Les Polestar par contre, la marque technologique et électrique de Volvo, arrivent directement de Luqiao en Chine. 459 Polestar ont été immatriculées en Belgique en 2020. (123 en janvier 2021). Les Lynk & CO du groupe Geely arriveront normalement en avril chez nous, là aussi directement de Chine. Geely possède aussi Lotus.

SAIC à l'assaut

MG, marque mythique britannique, appartient au groupe Shanghai Automotive Industry Corporation (SAIC) depuis 2006. "MG représentait une voiture de sport abordable. Aujourd'hui, nous voulons rendre le lifestyle électrique accessible" pointe Matt Lei, patron de la marque en Europe.

"MG représentait une voiture de sport abordable. Aujourd'hui, nous voulons rendre le lifestyle électrique accessible"
Matt Lei
CEO de MG Motor Europe

Il est évidemment tout sourire à l'heure d'évoquer le prix VAB. "C’est très encourageant. Cela montre que nos efforts nous amènent une certaine récompense surtout que nous sommes un petit joueur dans le marché", dit-il.

Après sa première année complète derrière elle en Europe, MG y a vendu plus de 7.000 voitures. 130 MG ont été immatriculées en 2020 en Belgique. C'est Alcomotive qui importe les véhicules dans 8 showrooms. "Mais nous sommes déjà à ce nombre rien que sur les deux premiers mois de 2021", confie Bart Hendrickx, porte-parole de MG en Belgique.

La pandémie a évidemment impacté MG, la marque a tenté de s'adapter avec par exemple de la livraison à domicile sans contact. La marque n'a pas non plus connu de problème d’approvisionnement depuis la Chine, ce qui l'a aidée.

Défi double

Le défi est double pour MG. Il s'agit de se faire connaître d'une part et de se faire distribuer correctement en Europe d'autre part. "Ce que nous voulons, c’est combiner l’approche traditionnelle et la nouvelle, les showrooms et la vente en ligne. C’est le meilleur moyen pour atteindre un maximum de clients", détaille Lei qui veut attaquer de nouveaux marchés en Europe.

"Nous avons décidé de venir en Europe avec nos meilleurs produits, mais il faut aussi comprendre les clients et la spécificité du marché. C’est le plus important."
Matt Lei

Il pense en tout cas que de nombreux constructeurs vont s'intéresser à l'Europe. 'D’autres constructeurs vont venir. Mais, chez SAIC, nous connaissons profondément le fait de travailler avec des cultures différentes et avec des partenariats. Nous avons décidé de venir en Europe avec nos meilleurs produits, mais il faut aussi comprendre les clients et la spécificité du marché. C’est le plus important", insiste Matt Lei.

Lui-même travaille à l'internationalisation de SAIC depuis plus de 10 ans. Il rappelle que SAIC s’est attaquée au monde par étape, en Thaïlande puis en Amérique du Sud par exemple. Puis le groupe s’est essayé à l’Australie du côté des marchés développés.

"Les Chinois nous montrent la voie de la conduite électrique payable."
Membre du jury du VAB

"La MG ZS EV démontre qu'une voiture 'zéro émission', bien équipée et pratique ne doit pas forcément être hors de prix. Ou pour reprendre les mots d'un membre du jury : 'Les Chinois nous montrent la voie de la conduite électrique payable'", insiste le VAB. La garantie de 5 ans sur le véhicule passe à 7 ans de quoi rassurer beaucoup de monde.

MG ne compte pas s'arrêter là avec 3 nouveaux modèles cette année. Elle vient de lancer un SUV compact hybride "plug-in", l'EHS. Deux autres voitures électriques, un SUV et un break compact arriveront dans l'année.

"La Chine est une très bonne base de production. Vous utilisez probablement en ce moment même un produit chinois. Nous n’avons aucun problème sur la qualité et la production" insiste Lei. Resterait donc à se faire connaître du grand public. Car qu'ont en commun des marques chinoises comme DFSK, BAIC, Maxus ou JAC? Que ce sont des marques dont beaucoup de Belges n'ont jamais entendu parler alors qu'elles se vendent déjà en Belgique.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés