La Chine réduit de 25% à 15% ses droits de douane sur les automobiles

©EPA

Le président chinois Xi Jinping avait annoncé début avril une baisse "considérable" des taxes à l'importation des voitures en Chine cette année, mais sans donner de chiffres ni fournir de calendrier. L'assouplissement sera effectif dès le 1er juillet.

Deux jours après l'annonce d'une réchauffement des relations commerciales avec les Etats-Unis, Pékin multiplie les efforts pour ouvrir encore plus le marché chinois aux groupes étrangers, ce qui, selon les autorités chinoises, permet de favoriser le développement des entreprises locales.

Ce mardi, c'est le secteur automobile qui est au cœur des préoccupations du gouvernement chinois. Ce dernier a décidé de réduire ses taxes d'importation sur les véhicules, ramenées à 15% pour certains modèles, contre 20 à 25% actuellement. Donald Trump s'était régulièrement indigné de ce taux de 25% pour fustiger la politique commerciale "protectionniste" du régime communiste. A titre comparatif, les Américains imposent des droits de douane de 2,5% à l'importation des automobiles.

Mais, le mois dernier, le président Xi Jinping avait promis que les choses allaient changer, sans donner de chiffres ou d'agenda pour la réforme. La baisse à 15% des droits de douane s'appliquera à compter du 1er juillet prochain. Cette décision est prise "afin de poursuivre les réformes et l'ouverture, de promouvoir la réforme de l'offre ainsi que la transformation et la modernisation du secteur et de répondre à la demande des consommateurs", explique-t-on au ministère chinois des Finances.

Les taxes appliquées aux composants et pièces détachées sont également concernées par le rabais. Elles seront ainsi ramenées à 6%.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect