Le marché automobile reste largement inférieur à 2019

Aujourd'hui, une voiture neuve immatriculée sur dix en Belgique est une BMW. ©Photo News

Les volumes restent bas sur le marché automobile. BMW se distingue cependant dans ce contexte difficile.

Est-ce l'un des premiers effets de l'absence de salon physique ou une tendance à plus long terme? Le marché automobile belge reste, en tout cas, largement inférieur à ce qu'il était en 2019.

Les délais de production se sont également allongés en raison du manque de semi-conducteurs, notamment.

Sur 3 mois (janvier-mars), 119.237 immatriculations ont été enregistrées. C'est 6,42% de moins qu'en 2020, mais surtout, 23,5% de moins qu'au premier trimestre 2019. Dans l'industrie, on pense que les effets de la crise sur les volumes seront durables et ces chiffres tentent à le prouver. La tendance est renforcée par des véhicules neufs en moyenne plus chers et des consommateurs de plus en plus tournés vers le véhicule d'occasion.

Les ventes liées aux salons digitaux organisés par certaines marques ne sont pas entièrement reprises dans les chiffres. Les délais de production se sont également allongés en raison du manque de semi-conducteurs, notamment. Par ailleurs, les chiffres d'immatriculations de janvier-mars ne donnent jamais un verdict complet sur le salon.

10,33%
du marché
Une voiture sur 10 immatriculée au premier trimestre était une BMW. La part de marché du constructeur allemand n'était que de 6,78% au premier trimestre 2019.

Des gagnants

Mais les effets négatifs de la crise ne touchent pas tout le monde. Une marque comme Skoda résiste au premier trimestre avec des volumes (5.434 voitures) similaires à ceux de 2019, une performance en termes de parts de marché.

Mais s'il y a bien une marque qui défraye la chronique, c'est BMW. Elle est numéro 1, toutes marques confondues en Belgique, avec 10,33% de parts de marché. BMW a réussi la prouesse d'immatriculer 12.313 véhicules sur trois mois en Belgique, c'est environ 1.800 véhicules de plus qu'au premier trimestre de 2019. C'est aussi près de 4.000 véhicules de plus que le grand rival Mercedes-Benz.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés