Le marché de la voiture "plug-in" a presque doublé en sept mois

La concurrence s'organise dans le "plug-in hybrid". De nombreuses marques généralistes comme Citroën, Opel ou Skoda ont sorti leur riposte aux marques premium. ©REUTERS

En pleine crise, le Belge opte de plus en plus pour des véhicules qui se rechargent sur prise. Mais ce sont d’abord les "plug-in hybrids" qui ont la cote.

Est-ce seulement la fiscalité ou assistons-nous à un vrai changement de comportement des consommateurs belges ? Le marché des véhicules rechargeables avec prise est en plein boom en Belgique. Il a presque doublé sur les 7 premiers mois de l’année.

Alors que tout le monde parle du véhicule électrique pur et dur, le grand gagnant du moment est d’abord le véhicule hybride plug-in. Ce dernier a vu ses immatriculations progresser de 180% en 7 mois dans un marché automobile pourtant en contraction de 26%.

Dans le même temps, le marché du véhicule entièrement électrique ne progresse que de 18%. C’est honorable mais pas suffisant pour donner du volume aux nombreux nouveaux modèles électriques qui arrivent sur le marché.

6,8%
des ventes de voitures
Les voitures électriques et "plug-in hybrids" représentent maintenant 6,8% des ventes en Belgique

Certains véhicules électriques déjà bien établis souffrent d’ailleurs face à l’afflux de nouveautés. BMW i 3, Jaguar i-Pace, Hyundai Kona, la Tesla Model 3 ou la Nissan Leaf voient leur immatriculations diminuer au profit des nouveautés électriques chez DS, Porsche, Mini, Peugeot et autres.

Evidemment, la crise du coronavirus rend la lecture de ces chiffres plus compliquée. Est-ce temporaire ou une tendance de fond ? Y a-t-il trop d’offres de modèles en même temps ? La lecture des chiffres pendant les prochains mois nous donnera un début de verdict.

En attendant, le Belge s’habitue à brancher son véhicule. Les plug-in hybrids encore fortement déductibles en entreprise se taillent la part du lion. Pari gagné pour des marques comme Volvo ou BMW, qui se sont engouffrées dans la brèche au bon moment.  

Aujourd’hui, 6,8% des nouvelles voitures en Belgique peuvent se recharger sur secteur. Si on prend les autres hybrides (sans prise), c’est plus d’une voiture neuve sur dix qui est désormais électrifiée en Belgique.

C’est tout sauf marginal alors que les nouveautés hybrides et électriques continuent à arriver en nombre. La question reste : y aura-t-il un marché suffisamment grand pour les accueillir ?

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés