Le Parking 58 ferme définitivement ses portes

Le 1er août prochain sera synonyme de fin pour le premier parking bruxellois à proposer des emplacements sur plusieurs niveaux. A sa place, les Bruxellois découvriront bientôt Brucity, le futur centre administratif de la ville.

Construit initialement pour accueillir les visiteurs de l’Exposition universelle de Bruxelles en 1958, le Parking 58 fermera ses portes définitivement dans une semaine. Il y a près de 60 ans, il avait marqué les débuts d’Interparking qui compte aujourd’hui plus de 800 parkings en exploitation à travers le monde.

Le Parking 58 au moment de sa construction. ©Interparking

Premier édifice bruxellois à proposer des emplacements de parking sur plusieurs niveaux, sa construction a été inspirée aux frères De Clercq, fondateurs de l’entreprise, par un voyage aux Etats-Unis. Il proposait, dès son ouverture,de larges emplacements de 4 mètres sur 2 grâce à un système inédit de poutres imaginé par l’architecte Abraham Lipsky, qui combinait béton et acier.

©Interparking

Après des débuts difficiles, le Parking 58 trouvera son rythme de croisière à partir du milieu des années 60. Pendant près de 60 ans, il restera l’un des parkings incontournables de l’hypercentre bruxellois, tout en abritant symboliquement le siège social d’Interparking.

Le 1er août à 8h du matin, il fermera définitivement ses portes pour que puissent démarrer sur le site les travaux du futur centre administratif de la ville de Bruxelles, Brucity. Le chantier sera réalisé par AG Real Estate. Pour sa part, Interparking a déménagé son siège social à la rue Brederode, toujours dans le centre bruxellois.

"Pour nos clients les plus distraits, nous rappelons que nous leur proposons des alternatives proches - Monnaie, De Brouckère et Ecuyer - qui totalisent ensemble plus de 1500 emplacements", ajoute Roland Cracco, l’actuel CEO d’Interparking.

On peut voir ci-dessous l'évolution entre 1953 et 2015, avec le réaménagement de la Place de Brouckère et la création du parking 58 (créé en 1958). Depuis, le boulevard Anspach, que l'on voit encore en présence de nombreuses voitures, est devenu dans sa majeure partie un piétonnier. 

Faites glisser la barre à l'aide de votre souris pour voir les évolutions.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés