Le patron d'Audi promet un successeur à l'e-tron à Forest

Markus Duesmann. ©BELGAIMAGE

Le CEO d'Audi, Markus Duesmann, a promis un successeur pour l'usine d'Audi Brussels. Des propos rassurants pour les travailleurs qui seront à nouveau au chômage, fin mars, faute de semi-conducteurs.

C'est un classique de la vie d'une usine automobile, les travailleurs espèrent toujours connaître quel sera le prochain modèle produit dans leur usine. Une manière de se rassurer sur la viabilité de l'usine à plus long terme.

"Un successeur arrive. Lors du prochain cycle de planification, nous déterminerons quelle voiture succédera au modèle."
Markus Duesmann
CEO d'Audi

Audi Brussels en connaît un rayon. La problématique du prochain modèle y est d'autant plus présente que l'usine a failli disparaître du temps de VW Forest avec finalement un dénouement heureux et la production de l'Audi A1.

L'interview accordée par Markus Duesmann à Business Insider n'a donc échappé à personne. Il déclare qu'il y aura un successeur à l'e-tron, le gros SUV 100% électrique qui est actuellement produit à Forest: "L'e-tron est à environ un tiers de sa durée de vie, et lors du prochain cycle de planification, nous déterminerons quelle voiture succédera au modèle (...) Mais un successeur arrive."

Interrogé sur l'existence d'un avenir pour l'usine de Bruxelles, le CEO a assuré que Bruxelles continuera à produire des voitures.

Déception automnale

Une déception s'était en effet exprimée le long des lignes de montage quand l'usine n'avait pas obtenu la production du "Landjet", vaisseau amiral du groupe, attribué en novembre à Hanovre alors que Forest était aussi candidate. "Nous avons eu beaucoup de contacts avec l'Allemagne et ils ont promis qu'il y aurait un successeur dans le prochain planning group de fin d'année", détaille Franky De Schrijver, délégué principal FGTB chez Audi Brussels.

Le fait que les propos du CEO d'Audi soient tenus publiquement "donne davantage de garanties", estime le syndicaliste. Il est quasi sûr qu'un successeur à l'e-tron serait un modèle électrique, car l'entreprise a été entièrement transformée pour la production électrique.

Par contre, comme le dit le syndicaliste "toutes les pistes sont ouvertes". Comprenez que le modèle pourrait aussi être d'une autre marque du groupe VW. "Dans le conseil d'entreprise mondial, il se dit qu'aucune usine n'était liée à une seule marque."

Cela signifie que les décisions finales de production se prennent désormais au siège du groupe Volkswagen, à Wolfsburg, et non à Ingolstadt chez Audi.

Les syndicats ont d'ailleurs prévu "une réunion importante" début de semaine prochaine avec le responsable du personnel de Volskwagen et le responsable d'IG Metal.

Semi-conducteurs

Quant à la décision officielle, elle sera vraisemblablement pour le dernier trimestre de l'année, même si le modèle concerné a tendance à fuiter avant. En attendant, la crise des semi-conducteurs continue de frapper l'usine et l'industrie automobile. Après une semaine de fermeture, il y a deux semaines à cause du manque de composants et la grève de ce jeudi, Audi Brussels va à nouveau mettre sa production à l'arrêt durant la dernière semaine du mois de mars.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés