Le patron de Ginion se lance pied au plancher dans les ancêtres

©BELGAIMAGE

Certifié BMW Classic pour le Benelux, Stéphane Sertang a dans la foulée racheté la société de rallyes Master Switch. Une corde en plus à l’arc de Ginion.

Stéphane Sertang en est persuadé, l’activité de véhicules classiques de loisir est vouée à un très bel avenir. Alors que la mobilité est appelée à changer du tout au tout dans les années futures, il existera toujours une clientèle qui voudra profiter des belles mécaniques et du plaisir de piloter. Cette activité est donc essentielle pour l’homme d’affaires et le groupe Ginion qu’il dirige.

Ce mercredi, Ginion Wavre est ainsi devenu le premier partenaire "Certified BMW Classic" Benelux. Pour toute une série de réparations et opérations de restauration, le client recevra la même certification à Wavre qu’à Munich.

10 millions €
En 2018, le groupe Ginion a réalisé 10 millions d’euros de chiffres d’affaires dans les oldtimers aidé par la vente de deux véhicules à plus d’un million en fin d’exercice.

Ginion, un groupe qui réalise un chiffre d’affaires de plus 180 millions d’euros, a enregistré 10 millions d’euros dans l’activité de véhicules classiques, de la rénovation à la vente de voitures. Le groupe restaure également des Ferrari. Une activité pour laquelle Ginion peut aussi se targuer d’avoir le plus haut label de certification pour tout ce qui se passe en dessous de la carrosserie.

Rachat de Master Switch

L’autre grand pan de l’activité des voitures classiques est l’organisation de rallyes et autres événements autour de la voiture classique, une activité qui colle à la voiture loisir chère à Stéphane Sertang. Il a donc racheté, à titre personnel, Master Switch créée en 2000 par Jacques Bruyns. "L’idée est de réaliser à la fois des événements sur circuit, sur route ou des épreuves de régularité chronométrées. Jacques Bruyns reste dans la société et on travaillera ensemble", dit-il. La société affiche un chiffre d’affaires de 500.000 euros. Stéphane Sertang vise 800.000 euros. Depuis sa création, Master Switch a déjà organisé 50 événements sur circuit et 120 rallyes en Belgique ou à l’international.

"L’automobile, qu’on le veuille ou non, fait partie du patrimoine humain. Il faut le conserver. Le meilleur moyen de conserver les choses, c’est de les utiliser, insiste Stéphane Sertang. Sur une plateforme comme Master Switch, il y a moyen de développer pas mal de choses pour en faire une société d’événements lifestyle ou l’on pourra créer tout un écosystème avec un art de vivre autour de la voiture classique." Investir dans les rallyes et les courses permet aussi de montrer les voitures classiques de Ginion et de les mettre en avant car "l’acheteur potentiel sait que la voiture est éligible pour des concours d’élégance ou des rallyes prestigieux".

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content