Le robot-taxi de Renault vous accueille par le capot

©Renault

Renault a dévoilé une voiture conceptuelle autonome et partagée de 6 places qui vous laisse rentrer par l'avant du véhicule et debout. Le concept car partagé est plein de promesses. Entre le bus et la navette, on peut imaginer de multiples usages.

C’est devenu une bonne habitude, à chaque grand salon ou presque, Renault dévoile un concept de véhicule futuriste. Après avoir présenté les Trezor, Play et Symbioz, Renault va un pas plus loin en présentant un robot-taxi au Salon de Genève qui ouvre ses portes ce mardi à la presse.

Un véhicule nommé EZ-GO dans lequel vous entrez par… le capot. Les ingénieurs de Renault sont arrivés à la conclusion que pour des véhicules urbains partagés, cela était peut-être la meilleure option

Le toit se lève et vous entrez par l’avant du véhicule. Il est donc possible de rentrer dedans en restant debout, avec une poussette d’enfant par exemple tout en gardant un véhicule raisonnable en taille une fois assis et le toit refermé.

©Renault



"Nous devions faire quelque chose qui corresponde à la ville comme le "black cab" à Londres ou le taxi jaune de New York. Une voiture pour la ville pour 6 personnes qui n’a pas besoin d’aller très vite (50 km/h max) avec un service sur smartphone", détaille le designer du projet, Stéphane Janin en charge du design des Concept Cars chez Renault.

Le concept car partagé est plein de promesses. Entre le bus et la navette, il pourrait multiplier les usages.

Pas question pour lui de construire des véhicules hauts, il s’agit surtout de développer un véhicule qui s’inscrit bien dans paysage urbain et qui laisse passer la lumière. "Est-ce que les bus qui bloquent toute la vue feront encore partie de la ville que l’on veut pour demain?", s’interroge-t-il

Contrairement à Symbioz qui était un concept de véhicule personnel autonome qui "rendait du temps aux utilisateurs", EZ-GO est un véhicule partagé autonome pour les déplacements dans la ville.

Renault promet des services de voitures partagées taxis que l’on peut réserver sur smartphone dès 2022, ce qui est demain. "On va fabriquer le véhicule mais aussi opérer le service de l’entretien de la gestion de flotte, etc", promet-on chez Renault qui a décidé comme de nombreux constructeurs qu'il devrait aussi vendre de la mobilité à l'avenir. 

©Renault

Mais quand verra-t-on une voiture pensée dès la conception comme voiture partagée sur les routes? Ce n’est pas encore pour tout de suite, avoue-t-on chez Renault. Ce modèle présenté a l’avantage de pouvoir partir d’une feuille blanche. "On doit poser cela dès aujourd’hui, pour adapter le cas échéant nos plateformes de production, etc", insiste néanmoins Janin.

Le concept car partagé est plein de promesses. Entre le bus et la navette, il pourrait multiplier les usages. De 6 places, on pourrait très bien réserver des trajets "girls only" en retour de soirée par exemple. Des touristes pourraient le réserver pour faire des visites de la ville, une grande partie du véhicule étant vitrée.

Renault va dépenser 18 milliards d'euros d'ici 2022 en R&D pour développer tous ses services (autonome, robot, électrique, etc.). De quoi prouver qu'une voiture conceptuelle est plus qu'un joujou. D'ici 2022, Renault promet 8 véhicule électriques, 12 électrifiés, 15 modèles avec la technologie de conduite autonome et 100% de véhicules connectés.

©Renault

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés