Les cimetières américains de Volkswagen suite au dieselgate

©REUTERS

Le travail s'accumule pour le constructeur allemand Volkswagen aux Etats-Unis. 300.000 voitures entreposées attendent d'être remises aux normes.

Condamné en avril 2017 dans le cadre du dieselgate aux Etats-Unis, le constructeur allemand Volkswagen entrepose 300.000 véhicules dans 37 immenses parkings en vue d’une remise aux normes, comme ici dans le désert à proximité de Victorville, en Californie.

Mi-février, il avait déjà payé plus de 7,4 milliards de dollars pour racheter près de 350.000 véhicules diesel aux Etats-Unis. Et les rachats continuent… Certains véhicules ont été détruits, mais la majorité sont stockés et entretenus en attendant que les régulateurs américains approuvent les modifications des émissions qui devraient permettre leur "reconfiguration" et leur remise sur le marché.

Pour rappel, le dieselgate est un scandale industriel lié au groupe Volkswagen, révélé en septembre 2015. Le constructeur utilisait différentes techniques visant à réduire frauduleusement les émissions polluantes (CO2, NOx) de certains de ses moteurs diesel.

©REUTERS

©REUTERS


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect