Les émissions de CO2 des voitures neuves à nouveau en hausse en 2019

©Hollandse Hoogte / Roger Dohmen Fotografie

C'est la deuxième année consécutive que les émissions de CO2 des voitures neuves s'affichent à la hausse en Belgique. En cause: la nouvelle norme d'émissions, le succès des SUV et la baisse des ventes de véhicules roulant au diesel au profit principalement de l'essence.

Alors que les objectifs européens de CO2 sont de plus en plus contraignants pour les constructeurs automobiles, la moyenne CO2 des véhicules neufs immatriculés en 2019 en Belgique est à nouveau en hausse, ceci pour la deuxième année consécutive. Auparavant, elles n’avaient pratiquement fait que baisser pendant plus de 20 ans.

121,2
g/km
Les niveaux d’émissions de CO2 des voitures neuves immatriculées en 2019 étaient de 121,2 grammes par kilomètre contre 119,2 grammes en moyenne en 2018 et 115,8 grammes en 2017.

Selon les chiffres que L’Echo a obtenus, les niveaux d’émissions de CO2 des voitures neuves immatriculées en 2019 étaient de 121,2 grammes par kilomètre contre 119,2 grammes en moyenne en 2018 et 115,8 grammes en 2017.

Une partie de l’augmentation pourrait être, selon l’industrie, due au passage à de nouvelles normes. Il s’agit ici en l’occurrence de chiffres NEDC 2.0, justement calculés pour les rendre comparables aux anciens chiffres NEDC. L’association Traxio estime que ces chiffres NEDC 2.0 sont tout de même de 5 à 10 grammes plus élevés en moyenne que les NEDC.

Plus de SUV et de voitures à essence

©MEDIAFIN

D’autres tendances de fond sont à pointer du doigt quand on parle du CO2 des voitures. Le désamour du diesel, qui perd des parts de marché en Belgique, en est une. Le diesel consomme moins, ce n’est un secret pour personne. Sa part de marché est pourtant passée de 35,5% en 2018 à 31,4% en 2019, au profit principalement de l’essence, qui consomme davantage.

L’autre coupable tout désigné est la taille des véhicules. Du côté des ONG climatiques, on a souvent le SUV dans le viseur. Des véhicules plus lourds et/ou plus grands consomment davantage. Les SUV représentent 39,1% des immatriculations belges en 2019, contre 36,5% en 2018 et 30% en 2017.

En tout cas, il est intéressant de noter que le CO2 des véhicules étudiés augmente pour tous les types d‘énergie fossile, ce qui pourrait confirmer la piste des normes, mais aussi celles des SUV. La moyenne des véhicules diesel est désormais de 121,1 grammes de CO2 par kilomètre en 2019 contre 116,5 grammes un an plus tôt. Les voitures essence progressent à 127,7 grammes de CO2 en 2019 contre 125,2 grammes une année plus tôt.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés