Les ennuis s'accumulent pour Tesla

©AFP

Le titre du fabricant de véhicules électriques Tesla chute à Wall Street ce vendredi. Il faut dire que les ennuis s'accumulent pour le groupe d'Elon Musk. Le CEO, lui, a vécu une année "atroce".

Tesla  a plongé de 8,93% ce vendredi alors que son patron, Elon Musk, doit jongler entre un tweet controversé, des révélations dans les médias concernant des enquêtes de la SEC (gendarme boursier américain) ainsi qu'une plainte d'un ancien employé

Le groupe fait également face à des difficultés de production sur sa nouvelle voiture phare, la Model 3. 

Qui plus est, le CEO s'est confié au New York Time sur son état de stress et d'épuisement: "L'année écoulée a été l'année la plus difficile et la plus douloureuse de ma carrière (...). C'était atroce", explique Elon Musk, qui affirme travailler 120 heures par semaine, sans avoir pris plus d'une semaine de vacances depuis 2001 et manquer des événements familiaux. Selon le journal américain, Tesla tente de trouver un numéro deux afin de soulager Elon Musk, qui a par ailleurs confié qu'il avait approché la directrice des opérations de Facebook, Sheryl Sandberg, pour devenir numéro deux chez Tesla. 

"L'année écoulée a été l'année la plus difficile et la plus douloureuse de ma carrière (...). C'était atroce."
Elon Musk
CEO de Tesla

→ Les ennuis de Tesla

1. La SEC, le gendarme américain de la Bourse, a demandé des explications à Tesla après un tweet du 7 août de Musk (voir ci-dessous) évoquant son intention de retirer Tesla de la cote au prix de 420 dollars et assurant avoir un "financement assuré" pour cette opération. La SEC veut aussi savoir si ces informations étaient réelles et aurait pour cela envoyé une demande formelle en ce sens, signe de l'ouverture d'une enquête officielle. La SEC a aussi envoyé des requêtes aux membres du conseil d'administration du groupe afin de savoir dans quelle mesure ils étaient au courant du projet du CEO. 

2. La SEC, toujours elle, a aussi ouvert l'an dernier une enquête dans un autre dossier, selon le Wall Street Journal: les informations transmises aux actionnaires au sujet de la production du Model 3, destiné au grand public, pour lequel le groupe accuse d'importants problèmes conduisant à des retards de livraison. 

3. La plainte d'un ancien salarié de Tesla déposée le 9 août auprès de l'autorité des marchés financiers par le cabinet d'avocats qui le représente, Meissner Associates. Selon Karl Hansen, qui travaillait au sein d'une division chargée de la sécurité interne jusqu'en juillet, Tesla aurait espionné des salariés en piratant leurs téléphones portables et leurs ordinateurs.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect