Publicité

Les investisseurs saluent le rachat d'Europcar par Volkswagen

Europcar a accepté l'offre revue à la hausse de Volkswagen ©Europcar

Après une offre rejetée, Volkswagen remporte la mise et s'offre Europcar pour quelque 2,9 milliards d'euros, de quoi booster l'action du spécialiste de la location de voitures.

L'action Europcar est à la fête, ce jeudi. Elle a ouvert sur une hausse de 2,2% alors qu'on apprenait que son conseil d'administration avait approuvé l'offre de rachat pour 2,9 milliards d'euros de Volkswagen .

Europcar affirme ainsi que des investisseurs représentant au total 68% des parts du groupe avaient accepté de céder leurs actions. Le seuil minimal pour valider l'offre de rachat était fixé à 67%, a indiqué par ailleurs le groupe français.

Offre revue à la hausse

0,50
euro
Le groupe Volkswagen propose 0,50 euro par action Europcar, soit une prime de 23% par rapport au cours moyen sur un mois.

Le groupe automobile allemand propose 0,50 euro par action Europcar, soit une prime de 23% par rapport au cours moyen sur un mois. Une prime potentielle de 0,01 euro est prévue si le seuil des 90% est atteint au terme de l'offre.

En juin, Volkswagen avait proposé 44 centimes d'euro par action, soit une valorisation d'environ 2,2 milliards d'euros, mais cette offre avait été rejetée par les fonds qui contrôlent Europcar depuis l'accord de restructuration de sa dette en novembre dernier.

VW, le retour

Volkswagen, qui a contrôlé Europcar par le passé, mène pour cette offre un consortium composé du fonds d'investissement britannique Attestor Limited et du conglomérat néerlandais du secteur des transports Pon Holdings B.V.

Avec son retour dans le capital d'Europcar, VW voit une opportunité pour tirer parti de l'engouement des consommateurs pour la location de véhicules.

Avec son retour dans le capital d'Europcar, VW voit une opportunité pour tirer parti de l'engouement des consommateurs pour la location de véhicules.

Europcar, leader européen dans ce segment, a été durement affecté par la crise sanitaire. Son chiffre d'affaires avait reculé l'an dernier de 45% à cause de la pandémie, avec des pertes nettes de 645 millions d'euros

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés