Les marges des concessionnaires automobiles à nouveau sous pression

©Bloomberg

Les marges des concessionnaires, agents et succursales automobiles sont en baisse en 2018 pour la deuxième année d’affilée. Elles sont très différentes d’une marque automobile à l’autre.

La rentabilité des vendeurs de voitures diminue, apprend L’Echo. Si l’on s’en réfère aux rapports annuels des entreprises du secteur, cela fait deux ans d’affilée que la marge de rentabilité moyenne des concessionnaires, agents et succursales est en baisse.

La marge brute moyenne du secteur est ainsi à 2,75% en 2018 contre 3,11% en 2017 et 3,78% en 2016. La marge nette moyenne ne se situe plus qu’à 1,02% dans le secteur, proche de ses plus bas historiques.

301.344 €
Si la marge des concessionnaires est en moyenne en baisse, le bénéfice moyen des concessionnaires est à la hausse en 2018, à 301.344 euros contre 293.252 euros en 2017.

C’est particulièrement risqué dans un secteur où le capital investi est conséquent. Deplus, les investissements sont repartis à la hausse en 2018. Le taux d’endettement des acteurs du secteur est quant à lui passé de 63,9% à 67,9% en l’espace de cinq ans. "La rentabilité (et la couverture des coûts fixes) du concessionnaire est fortement influencée par l’obtention de l’importateur du paiement des marges variables quantitatives et qualitatives souvent définies de façon unilatérale", regrette-t-on chez Traxio qui a établi l’étude sur la santé financière de ses membres.

Les marges 2017 des vendeurs belges sont moitiés moins grandes qu’aux Pays-Bas ou en Allemagne. Seule la France fait un peu moins bien que la Belgique dans le domaine.

287 entreprises belges du secteur ont d’ailleurs enregistrés des pertes en 2018, 11 de plus qu’en 2017. Ceci est compensé par un bénéfice moyen en hausse à 301.344 euros en 2018 contre 293.252 euros un an auparavant.

Grosses différences entre les marques

Evidemment, la moyenne ne dit pas tout. De grosses différences se voient en fonction des marques commercialisées par les concessionnaires, agents et succursales. Les marges sont très impactées par les chiffres de vente des différentes marques. En 2018, c’est chez Nissan que la marge nette médiane est la plus mauvaise à 0,64% contre une médiane à 1,49% en 2017 pour les vendeurs de la marque.

Tout en haut du graphique, les vendeurs de Renault ou de Mercedes s’en sortent bien mieux avec une marge nette médiane à 2,19%. Le leader du classement restant Volvo avec des marges médianes à 2,21%. Si l’on regarde les marges brutes médianes, c’est toujours Volvo qui s’en sort le mieux.

©Marijn De Reuse

Peu de marges sur les ventes

Il est interpellant de remarquer que plus de la moitié des entreprises du secteur ne gagnent plus du tout d’argent sur la vente de voitures, avec une marge nette de -0,09% dans cette activité. Il vaut mieux vendre des utilitaires pour s’en sortir avec une marge médiane nette à 0,2%.

L’association sectorielle Traxio pointe les nombreuses incertitudes pour les concessionnaires dans le futur et craint que les constructeurs et ou les importateurs révisent leur contrat de distribution, opèrent une restructuration plus profonde des réseaux ou décident de nouvelles exigences d’investissement.

Les voitures électriques promettent moins de passage en atelier ce qui est pourtant un des postes essentiel pour la rentabilité des concessionnaires.

Le tout alors que le secteur automobile est chamboulé par l’arrivée des voitures électriques, connectées et partagées. Les voitures électriques promettent moins de passage en atelier ce qui est pourtant un des postes essentiel pour la rentabilité des concessionnaires. Selon les moyennes 2017 établies par la BNB, la marge nette des concessionnaires dans la réparation et l’entretien est de 2,73% en moyenne contre 1,79% dans le commerce de véhicule.

Dans le domaine de l’après-vente, les affaires sont moins rentables chez les clients professionnels que chez les particuliers. "Même si le fleet ne domine plus les immatriculations en 2018, le parc devient de plus en plus tourné vers ce type de clients, ce qui pèse sur les marges en après vente", détaille encore Traxio.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n