Les ovnis de la location électrique débarquent à Bruxelles

©Ufodrive

La société luxembourgeoise UFODrive arrive à Bruxelles avec 10 Tesla louables directement sur une application et avec beaucoup d'ambition. La flotte sera bientôt complétée de Nissan Leaf.

Vous rêvez de louer une voiture électrique tout compris et sans paperasserie, via une application? Les Luxembourgeois d’UFODrive ont une solution pour vous. Après 6 mois d’activité au Grand-Duché, l’ovni de la location de voiture débarque à Bruxelles.

Dès vendredi, 10 Tesla Model S d’Ufodrive seront disponibles chez nous. La société a sécurisé des places dans l'Interparking de l’aéroport de Bruxelles-National.

→ Mais quelle différence avec un loueur de voitures classique ? 

"Il y a énormément de points problématiques chez les loueurs de voitures conventionnels. La queue, les papiers et les assurances. Certains loueurs ont de l’électrique mais pas du digital", estime Noémie Benoit en charge du marketing, de la communication et des ventes chez UFODrive.

L’idée du service est venue d’une frustration des fondateurs de la société, Aidan McClean le CEO et Renaud Marquet, le directeur opérationnel: Pourquoi, dans la location de voiture, on ne pouvait pas obtenir de service moderne tant en termes d’expérience du service que dans le type de véhicules proposés. "En combinant la révolution du smartphone à celle de la voiture électrique à venir, ufodrive.com a mis au point quelque chose d'unique : le premier service de location de voiture 100 % électrique et 100 % numérique", communique le CEO Aidan McClean.

©UFODrive

L’objectif est en effet que tout se fasse via une application, de la réservation, la location à l’ouverture et la fermeture de la voiture. Chez UFODrive, on insiste sur le fait qu'il ne s'agit pas de carsharing mais bien de location de voitures. "Il y a une bouteille d’eau, la voiture est briquée, lavée entre chaque utilisation. Le GPS est compris, on garantit la protection des données, etc.", explique Benoit. 

Le prix varie en fonction de la durée de location. Pour une Tesla Model S, le prix le plus élevé est de 159 euros la journée durant le weekend. Le prix est ensuite dégressif jusqu'à 90 euros par jour.

Au Luxembourg, UFODrive propose déjà des Nissan Leaf avec un prix inférieur de 59 euros la journée. L’idée est d’étoffer les flottes de tous les véhicules électriques pertinents et disponibles. Au Luxembourg, les Jaguar I-Pace vont bientôt compléter l’offre tout comme les Model 3 de Tesla (l’année prochaine).

Parking à Louise

UFODrive envisage aussi d'intégrer des voitures électriques à hydrogène (piles à combustible) dans ses flottes.

La même dynamique aura lieu à Bruxelles avec des Nissan Leaf qui arriveront sur la capitale d’ici "quelques semaines". En plus des places dans le parking de l’aéroport, les voitures d’UFODrive éliront également domicile dans un parking près du quartier bruxellois Louise. Il s’agit juste de finaliser l’accord avec l’opérateur dudit parking.

Quant aux recharges électriques, les Tesla ont accès à tout le réseau de recharge Tesla et des cartes de recharge pour les autres réseaux sont également présentes dans les véhicules. "Tout est inclus dans le prix", insiste-t-on chez UFODrive.

La société, basée au Luxembourg et détenue par des actionnaires privés, est actuellement dans un deuxième round de financement. Un premier round s'était soldé avec succès l’an passé. UFODrive veut grandir vite, très vite. "Le 22 octobre, on lance le service à Hambourg. Tous les mois, on essaie d’avoir une date. On a établi une liste et on ne perd pas de temps, il faut aller vite et bien", détaille Noémie Benoit.

En Belgique, UFODrive aurait reçu de nombreuses marques d’intérêt, notamment de clients professionnels qui veulent faire tester les véhicules électriques à leurs employés pendant un mois par exemple. "Il n’existe pas d’autre moyen de louer une Tesla pendant un mois sur le marché", dit Benoit.

La société travaille pour l'heure aussi avec des agences de voyages. "Pour l’instant, on a 100% de taux de rétention. Une fois que les clients testent cela, ils ne veulent plus changer ", assure la directrice du marketing.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect