Publicité

Les particuliers achètent autant de voitures électriques qu'au LPG

Fini le réservoir dérangeant avec le LPG actuel, Dacia l'a placé à la place de la roue de secours. ©Dacia

Le LPG comme choix rationnel du moment se refait une place dans les motorisations auprès des particuliers.

C'est une réalité surprenante de prime abord. Alors que le marché automobile est censé s'électrifier à très grande vitesse: les particuliers belges ont immatriculé davantage de voitures neuves au gaz que de voitures électriques en 2021. 1.716 voitures neuves au gaz (LPG et CNG) ont été immatriculées par les particuliers belges sur 8 mois, contre 1.539 voitures électriques.

C'est surtout le gaz de pétrole liquéfié (LPG ou GPL) qui a le vent en poupe. Avec 1.426 immatriculations, le LPG, cette technologie qui sonne la nostalgie, se refait une place dans les motorisations. Dans le marché auprès des particuliers, sa progression sur un an est de 140%, alors que les voitures électriques, malgré de nombreuses nouveautés, ne progressent que de 12% chez les particuliers.

+140%
de voitures neuves
Les particuliers ont immatriculé 1426 voitures au LPG sur les 8 premiers mois de l'année, c'est une progression de 140%. Une Dacia Sandero vendue sur cinq est au LPG.

Le responsable de ce renouveau du LPG n'est pas à chercher bien loin, c'est Dacia qui repropose le LPG sur ses différents modèles.

"En Belgique, on n'est pas mauvais en stations-service équipées en LPG", estime Karl Schuybroek, directeur communications de Renault Benelux. Le renouveau du LPG se confirmerait aussi dans plusieurs autres pays, comme l'Italie ou la France.

En Belgique, 339 stations proposent du LPG, selon le site mylpg.eu. En plus des 40 L de LPG, la Dacia Sandero au LPG a aussi un réservoir d'essence de 50 litres de nature à rassurer le client.

Le prix est évidemment très important dans la balance. Moins cher à la pompe, le LPG permet de diminuer la pollution de l'air sans casser son budget.

Une Sandero au LPG est, par exemple, disponible à 13.500 euros avec un certain niveau d'équipement inclus. Avec son plein d'essence et de LPG, la Sandero promet des autonomies allant de 1.100 à 1.300 kilomètres, selon les versions. La Dacia électrique, la Spring, commence à 17.000 euros, mais... avec une autonomie de 230 kilomètres.

En fait, dès que l'on veut une voiture électrique avec plus d'autonomie, les prix oscillent plutôt autour des 30.000 euros.

De nombreux clients particuliers préfèrent donc se rassurer, et opter pour une voiture LPG. Une Sandero vendue sur cinq cette année en Belgique est au LPG.

Cependant, le LPG, comme l'essence, a déjà une date butoir sur le front et sera interdit en 2035 à Bruxelles. C'est néanmoins 5 ans plus tard que pour le diesel...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés