Les Pininfarina de tous les superlatifs bientôt dans les garages Ginion

Pininfarina essaye de maintenir le suspens et ne publie que quelques éléments de son premier modèle en tant que marque à part entière. ©Pininfarina

Le carrossier Pininfarina devient une marque à part entière. Son premier modèle, une supercar électrique ultra-puissante sera présentée à Genève. En Belgique, c’est le groupe Ginion qui va commercialiser une marque vouée à un marché de niche hyper-exclusif.

Pour que le grand public puisse admirer la première Pininfarina électrique, il faudra attendre le salon de Genève début mars. Les clients belges potentiels de cette hypercar électrique à plus de 2 millions d’euros auront néanmoins peut-être pu déjà la voir dans une boîte noire en marge de Dream Cars au salon de l’auto de Bruxelles. Ici, dans l’arrière-boutique du stand Ginion, quelques journalistes ont également eu la possibilité d’observer le bolide. Pas question de prendre des photos, mais bien la possibilité de discuter avec le management d’Automobili Pininfarina.

©Cadillac

Ces derniers ont choisi environ 25 partenaires à travers le monde pour commercialiser la première voiture de la marque Pininfarina. Ginion est le partenaire pour le marché belge. "Le lien entre Ginion et Pininfarina, c’est cet amour des marques qui ont une histoire liée à une famille. Se tourner vers une ‘voiture plaisir’, une hypercar, rentre tout à fait dans notre stratégie", estime Stéphane Sertang, CEO du groupe Ginion.

Pour les amateurs d’automobile, Pininfarina, c’est une référence. La carrosserie a, au cours des décennies, été la griffe de modèles les plus mythiques les uns que les autres, allant de Ferrari à Peugeot en passant par Lancia. Dans les concours d’élégance de véhicules classiques, ce sont souvent des voitures carrossées Pininfarina qui remportent la première place sur le podium.

La Battista sera révélée au Salon de Genève début mars. Certains clients de Ginion ont déjà peu la voir à Bruxelles. ©Christian Dancker | westpoint.ch

En 2015, Pininfarina, qui s’est diversifiée au cours du temps, a été rachetée par le groupe automobile indien Mahindra, de quoi lui assurer des fonds importants. Quasiment dans la foulée, il a été décidé que Pininfarina allait avoir sa propre marque automobile. Automobili Pininfarina était née. Le design n’a aucun secret pour la société qui n’a pas peur de s’associer avec des partenaires pour le volet technologie comme nous l’explique le CEO d’Automobili Pininfarina, Michael Perschke. On le sait chez Pininfarina, l’électrification arrive et le luxe passera par là. "Il y a une énorme fenêtre d’opportunité, car aucune des marques de luxe n’embrasse aujourd’hui vraiment l’électrification", dit Perschke.

Battista

On parle ici d’hyperluxe. La première Pinifarina, une supercar ou hypercar électrique qui pourrait être utilisée sur routes conventionnelles, vaudra dans les 2 millions d’euros.

2
millions
Produite à 150 exemplaires, la première Pininfarina baptisée Battista vaudra dans les 2 millions d’euros.

Elle portera le nom de Battista, en référence au fondateur de la société, Gian-Battista Pinin Farina dont le nom de famille a été changé pour Pininfarina par décret présidentiel italien en 1961. L’histoire veut aussi que Battista Pininfarina ait refusé le poste de designer de tout le groupe Ford en son temps.

La Battista ne sera produite qu’à 150 exemplaires. Une bonne cinquantaine de celles-ci seront pour l’Europe. La voiture se veut unique en son genre avec un couple de 2.300 newton mètre et 1.900 chevaux. Elle fera "0 à 100 km/h en moins de 2 secondes et de 0 à 300 kilomètres en moins de 12 secondes", assure Michael Perschke, qui annonce la voiture la plus puissante au monde avec "des performances doubles par rapport à une Formule 1". "Nous acceptons les réservations à partir de maintenant. Les ventes à proprement parler commenceront au salon de Genève. Fin 2020, les premières livraisons vont débuter. D’abord en Europe, puis aux Etats-Unis et en Asie", détaille le patron.

©AP

En Belgique, Ginion fonctionnera avec des pop-up stores pour le début de la marque. D’autres modèles Pininfarina suivront. Dans quelques années, si tout se passe comme prévu, Ginion pourrait ouvrir un showroom Pinifarina en dur en face de sa concession à Overijse.

Le soutient financier au projet est en tout cas grand. Mahindra est un groupe avec un chiffre d’affaires de 19 milliards de dollars. Qui plus est, il a de l’expérience dans les véhicules électriques. Le constructeur est ainsi partie prenante de la Formula E depuis ses débuts il y a 5 ans.

La Battista sera révélée au Salon de Genève début mars. Certains clients de Ginion ont déjà peu la voir à Bruxelles. ©Christian Dancker | westpoint.ch

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés