Les problèmes de puces remettent les usines à l'arrêt

Le manque de semi-conducteurs oblige Forest à stopper temporairement la production de ses Audi e-tron. ©Bloomberg

Volvo Gand et Audi Brussels sont à l'arrêt à cause du manque de puces électroniques. L'Europe prend le problème à bras-le-corps et veut doubler sa production.

Audi Brussels va connaître une nouvelle fermeture d'usine ces jeudi et vendredi. Une situation similaire pour Volvo Gand qui fermera pour une semaine à partir de lundi. Le coupable est connu et ne risque pas de changer de sitôt: la pénurie de semi-conducteurs. Un problème de puces qui constitue un véritable casse-tête pour l'industrie automobile qui espère voir la fin de ses problèmes d’approvisionnement en 2022.

"Le deuxième trimestre de 2021 a été très difficile et nous constatons encore des retards de production."
Thorsten Muschal
Président de la Clepa

Au total, cette pénurie de puces a retardé la production d'environ un demi-million de véhicules dans le monde, selon l'association européenne des fournisseurs automobiles (Clepa). D'après cette dernière, les conséquences se feront sentir jusqu'en 2022. "Le deuxième trimestre de 2021 a été très difficile et nous constatons encore des retards de production", explique son président Thorsten Muschal qui pense néanmoins que "le pire est derrière nous".

La situation chez Audi et Volvo

Markus Duesmann, le CEO d'Audi nous indiquait récemment que le retour à la normale ne sera pas avant l'année prochaine et que la question des semi-conducteurs restait compliquée. On peut donc encore s'attendre à des fermetures d'usines dans les prochains mois.

Du côté de Volvo Gand, ce sera la première fois que la production est perturbée durant une semaine entière. La grande majorité des 6.500 travailleurs de Volvo Car Gent seront au chômage économique pendant cinq jours.

10%
À peine 10% des puces électroniques utilisées dans la production européenne sont produites sur le continent contre 40% il y a 20 ans.

Volvo Trucks Gent, pour sa part, ne connaît pas de problèmes de livraison de semi-conducteurs pour le moment. En février, la chaîne de production de l'usine y avait été arrêtée pendant une semaine.

Le groupe Volvo a déclaré en avril qu'il s'attendait à d'autres problèmes cette année en raison de la pénurie de puces et n'a pas exclu de nouvelles perturbations

Doubler la capacité de production

La Clepa demande à l'Europe de revoir sa stratégie d'approvisionnement de puces électroniques afin d'aider à endiguer le problème. La Commission européenne ne l'a pas attendue. Les semi-conducteurs font partie d'une liste de 137 produits problématiques pour lesquels l'Europe estime être trop dépendante.

Dans ce secteur crucial des semi-conducteurs, la production européenne est tombée aux alentours de 10% contre 40% il y a 20 ans. La Commission aimerait donc que l'Europe puisse rouvrir des usines.

La Commission a annoncé une "alliance" européenne réunissant tous les acteurs de la chaîne des semi-conducteurs, recherche privée et publique et industriels (...).

"Les États-Unis et nous sommes exactement pareils, on ne produit que 10% des semi-conducteurs sur nos territoires, on a décidé de passer à 20% dans les 10 ans qui viennent", a déclaré récemment le commissaire européen au marché intérieur Thierry Breton. Soit un doublement de la capacité de production du continent d'ici 2030.

Alliance des puces

Pour y parvenir, la Commission a annoncé une "alliance" européenne réunissant tous les acteurs de la chaîne des semi-conducteurs, recherche privée et publique et industriels, en vue de mettre en place un nouveau PIIEC (projet important d'intérêt européen commun).

Cet outil, déjà mis en place sur les batteries et dans le domaine de l'hydrogène, autorise - sous certaines conditions - des États membres alliés entre eux sur des projets transfrontaliers à contourner les règles de concurrence en permettant de subventionner des projets d'industrialisation dans des secteurs stratégiques.

Trop naïfs

Pour Thierry Breton, l'UE a été "trop naïve" dans son approche de certains secteurs critiques comme les puces électroniques, essentiellement produites en Asie. En conséquence, d'autres alliances stratégiques sont à l'étude dans le domaine des lanceurs spatiaux, l'aviation à émissions nulles - ou les données du "cloud" - en essayant d'encourager les technologies de rupture au passage.

Le résumé

  • Audi Brussels sera fermée jeudi et vendredi. Volvo Gand toute la semaine prochaine.
  • Les usines manquent à nouveau de semi-conducteurs en pénurie.
  • L'Europe veut une alliance des puces électroniques à l'image de ce qui se fait dans les batteries ou l'hydrogène.
  • L'idée est de doubler la production européenne de ces composants d'ici 2030.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés