Les voitures mythiques sorties des ateliers de Ferrari

©Photo News

Fondée en 1947 par Enzo Ferrari, la marque a réussi une belle entrée en bourse. C'est l'occasion de revenir sur les voitures mythiques qui ont forgé son histoire.

250 GTO (1962)

C’est la plus chère de toutes les Ferrari. Construite à 36 exemplaires seulement entre 1962 et 1964, elle symbolise l’aboutissement de la berlinette destinée aux clients – fortunés – férus de compétition. D’une élégance rare, la GTO permettait aussi bien de s’aligner au départ des 24 heures du Mans que de se rendre à l’opéra en tenue de soirée. En 2012, l’Américain Craig McCraw a déboursé 36 millions de dollars pour rejoindre le club des 36.

Ferrari 250 GTO. ©Achim Hartmanncultur

Dino 246 GTS (1967)

Sortie en 1967, cette voiture a révolutionné les mentalités chez Ferrari: pour la première fois dans l’histoire de la marque, le moteur était placé à l’arrière. Ferrari jusque-là ne voulait pas en entendre parler, estimant que les chevaux devaient tirer le carrosse et non l’inverse. La Dino porte le nom du fils d’Enzo Ferrari décédé prématurément en 1956. Depuis cette date, le Commendatore vivait reclus chez lui tout en étant une des personnes les mieux informées de l’automobile.

Ferrari Dino 246 GT/GTS. ©RV DOC

330 P4 (1967)

Les puristes la considèrent comme la plus belle de toutes. Conçue pour courir les 24 heures du Mans, cette voiture se devait d’abord d’être efficace. Mais ses formes galbées n’en ont pas moins marqué les esprits. La place qu’elle occupe dans le cœur des Ferraristes provient aussi du formidable duel qui l’a opposée aux Ford d’usine au Mans en 1967. Aux yeux du public, c’était le combat de David contre Goliath: le petit artisan italien contre le géant industriel de Detroit.

Ferrari 330 P4. ©doc

F 40 (1987)

En 1987, Ferrari fête ses quarante années d’existence. Pour marquer le coup, les ateliers de Maranello sortent une voiture qui est un concentré des connaissances accumulées par la Scuderia sur les circuits. La F 40 est une voiture à ne pas mettre entre toutes les mains: propulsée par un moteur trois litres suralimenté par deux turbos, elle délivre 478 chevaux et file à 325 km/h. La F 40 fut la dernière voiture produite du vivant d’Enzo Ferrari. Il mourra un an plus tard, âgé de 90 ans.

Ferrari F40. ©BELGA

Enzo (2002)

Cette Ferrari, nommée à l’origine F60 et rebaptisée ensuite en hommage au fondateur, a été produite pour marquer la reconquête du titre mondial en Formule 1 en 2000 par Michael Schumacher. Cela faisait en effet 21 ans (depuis 1979) que la Scuderia courait après ce titre pilotes. Produite à 400 exemplaires, la Ferrari Enzo affiche des performances bestiales: 650 chevaux et 355 km/h. Tous les modèles seront vendus comme des petits pains avant même sa mise en production. Sauf la 400e, qui sera offerte au Vatican.

Ferrari Enzo. ©doc

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés