Mobly (Baloise) reprend le site de petites annonces Vroom.be

©Reporters Press Agency

L'assureur Mobly veut toucher les clients potentiels dès leur première recherche de véhicule d'occasion en reprenant Vroom.be et ses 32.000 annonces.

Mobly, la filiale de l'assureur Baloise qui s'est spécialisée dans les assurances mobilité, vient de racheter le site de petites annonces automobiles Vroom.be à Mediahuis, apprend L'Echo.

Pour Mobly c'est l'occasion de toucher un public large d'acheteurs potentiels de voitures alors que Vroom.be a attiré 380.000 visiteurs uniques sur son site en mai via ses annonces et son contenu rédactionnel (actualité essais, etc..).

2,5 millions
de pages vues
Selon la vague CIM de mai, Vroom.be totalise 2,5 millions de pages vues pour 380.000 visiteurs uniques via ses annonces et son contenu rédactionnel (essais, actualité, etc.).

"Tous les produits Mobly sont directement ou indirectement liés à une voiture, les deux marques s’assemblent donc comme des pièces d’un puzzle. Bien que Mobly s'engage pour des moyens de transport alternatifs, il souhaite également offrir un service bien connu lors de l'achat d'une voiture, qui aura toujours une place sur nos routes en plus de toutes les alternatives", communique Mobly.

"Il est devenu clair ces derniers mois que Mediahuis n'est plus le partenaire idéal pour offrir la concentration dont Vroom.be a besoin pour se développer"
Paul Verwilt
COO chez Mediahuis

La filiale de Baloise propose en effet de souscrire une assurance "en sécurité" qui couvre tous les membres de la famille dans la circulation routière, y compris si celle-ci a lieu à vélo ou en trottinette par exemple. Mais son coeur de métier reste l'assurance auto.

Il est donc très intéressant pour la société de pouvoir avoir accès directement aux futurs propriétaires de voitures afin d'essayer de leur vendre ses assurances. Mobly veut ainsi "renforcer ses projets ambitieux en réduisant considérablement la distance numérique avec le (futur) propriétaire d'une voiture d'occasion".

De son côté, Mediahuis estimait que si la marque Vroom.be "était forte", la société de médias n'était plus l'acteur le plus approprié pour lui permettre de se développer.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés