Müller pourrait quitter VW avec 45 millions en poche

©AFP

Matthias Müller, l'homme qui détient 8 Porsche 911 dans son garage, pourrait bien être poussé vendredi vers la sortie du groupe VW. Une éviction qui ne devrait pas se faire sans compensation...

Le patron de Volkswagen Matthias Müller, sur la sellette et susceptible d'être congédié dès vendredi, pourrait toucher environ 45 millions d'euros après son départ, selon les règles internes prévues par le leader de l'automobile.

→ L'indemnité de départ d'un membre du directoire, avant le terme de son mandat et sans "raison sérieuse" qui lui soit imputable, s'élève "à deux ans maximum" de salaire, conformément au code allemand de gouvernance d'entreprise, indique le rapport annuel du groupe pour 2017.

Un remaniement favorable aux syndicats

Les représentants du personnel vont obtenir un siège au directoire de Volkswagen. Ce geste se fera en échange de leur assentiment au remaniement qui se prépare à la tête du constructeur automobile allemand, ont indiqué des sources mercredi.

Le conseil de surveillance de vendredi devrait donc débarquer le président du directoire, Matthias Müller, mais aussi le directeur des ressources humaines, Karlheinz Blessing, selon le magazine "Der Spiegel".

L'an dernier, Matthias Müller a touché un salaire brut de 2,13 millions d'euros. Il aura ainsi droit à un parachute doré d'environ 4,26 millions d'euros pour la partie salaires après son départ.

Mais la facture ne s'arrête pas là.

→ Müller peut aussi compter sur une provision de 10,1 millions d'euros au titre de l'attribution d'"actions de performance", payables en espèces selon le dernier cours de référence connu, et si le groupe est parvenu à dégager un résultat par action suffisant sur plusieurs années jusqu'en 2019.

→ Une pension: Le groupe de Wolfsburg a mis 30,1 millions d'euros de côté à fin 2017 pour la retraite de son patron.

Chaque membre du directoire de VW sur le départ peut aussi bénéficier d'une voiture de fonction pendant la durée de sa retraite. Un cadeau dont Müller pourrait bien se passer, lui qui détient déjà 8 exemplaires de la fameuse Porsche 911 dans son garage privé, selon le quotidien "Bild".

Le groupe Volkswagen n'était pas immédiatement disponible pour commenter ces calculs.

C'est vendredi que tout se décide

Entamé fin septembre 2015 au moment de l'éclatement du scandale des moteurs diesel truqués, qui allait précipiter l'ex-patron emblématique Martin Winterkorn vers la sortie, le mandat de l'Allemand, qui fêtera bientôt ses 65 ans, devait prendre fin en 2020. Mais il apparaît très probable qu'il doive quitter la présidence du groupe aux douze marques dès les prochains jours, Volkswagen ayant annoncé mardi qu'il "envisageait" des "changements" à sa tête, y compris de PDG.

Selon Der Spiegel, le directeur des ressources humaines, Karlheinz Blessing, pourrait aussi être remplacé par Gunnar Kilian, directeur général du comité d'entreprise.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect