Nissan réclame 83 millions d'euros à Carlos Ghosn

Nissan a estimé le montant en se basant sur des versements irréguliers de Carlos Ghosn.

Nissan a porté plainte devant un tribunal civil au Japon pour réclamer 10 milliards de yens (83,4 millions d'euros) de dommages et intérêts à son ancien patron Carlos Ghosn, qui poursuit lui-même le constructeur automobile pour rupture abusive de son contrat.

Nissan a déposé plainte contre son ancien dirigeant, Carlos Ghosn, au Japon. Le constructeur automobile lui réclame 83,5 millions d'euros d'indemnités, soit selon Nissan une partie du montant soustrait de l'entreprise par la fraude et mauvaise gestion du fugitif.

"Le procès vise à récupérer une partie importante des dommages financiers infligés à l'entreprise en raison des années de sa mauvaise conduite et de ses activités frauduleuses."
Nissan

Le procès intenté devant le tribunal de district de Yokohama vise à "récupérer une partie importante des dommages financiers infligés à l'entreprise par son ancien président en raison des années de sa mauvaise conduite et de ses activités frauduleuses", a déclaré Nissan dans un communiqué. Le montant de la demande pourra encore augmenter en fonction des amendes et des pénalités que Nissan sera obligé de payer, a ajouté le constructeur automobile.

Nissan a estimé le montant en se basant sur des versements irréguliers de M. Ghosn. "L'utilisation de propriétés résidentielles à l'étranger sans payer de loyer, l'utilisation privée de jets d'entreprise, des paiements à sa sœur, des paiements à son avocat personnel au Liban, ainsi que les coûts liés à l'enquête sur ses actions, et les frais juridiques et réglementaires."

Rappelons que Carlos Ghosn a été arrêté en novembre 2018 sous l'accusation de malversations financières et a été jugé au Japon jusqu'à sa fuite spectaculaire vers le Liban fin décembre. Nissan et les procureurs japonais affirment que l'ancien cadre de l'industrie automobile a sous-déclaré ses revenus et utilisé l'argent de la société à des fins personnelles. Des accusations que Ghosn a toujours niées.

La fortune de Ghosn s'amaigrit

70 millions
de dollars
L'estimation de la fortune de Carlos Ghosn, contre environ 120 millions de dollars au moment de sa première comparution

Les dommages-intérêts demandés par Nissan, s'ils sont récupérés, pourraient représenter une partie importante des avoirs de Carlos Ghosn. La fortune de l'ancien cadre de l'industrie automobile est estimée à environ 70 millions de dollars, contre environ 120 millions de dollars au moment de sa première comparution devant le tribunal il y a un an, selon les estimations du Bloomberg Billionaires Index.

Les représentants de Ghosn n'ont pas encore souhaité faire de commentaires sur l'annonce de Nissan.

Nissan n'est pas le seul parti à vouloir s'en prendre à Ghosn. Masako Mori, ministre de la Justice du Japon, a récemment déclaré qu'elle ne renoncerait "jamais" à poursuivre Ghosn en justice, même si le pays n'a jusqu'à présent fait que peu d'efforts pour le faire revenir du Liban, qui n'a pas de traité d'extradition avec le Japon.

Retour de plainte 

Carlos Ghosn, pour sa part, porte plainte contre Nissan, affirmant qu'il a été licencié à tort de l'unité néerlandaise du constructeur automobile et par l'entreprise commune Nissan-Mitsubishi BV. Il réclame 15 millions d'euros (16,4 millions de dollars) de pertes de revenus. 


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés